Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gisement de gaz : nouvel accord entre la Mauritanie et le Sénégal
Gisement marin gaz Mauritanie et Sénégal

Le gisement marin offshore nommé “Grand Tortue-Ahmeyin” – situé à la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal, et dont l’exploitation est commune aux deux pays – a fait l’objet fin décembre de nouveaux accords. 

Selon Jeune Afrique, qui relaie l’information, “les deux voisins ont franchi une étape supplémentaire, vendredi 21 décembre, en s’entendant sur la fiscalité applicable aux sous-traitants de ce projet transfrontalier.

“(Mais également) sur l’accord de financement inhérent aux deux compagnies nationales (Petrosen côté sénégalais et la SMHPM côté mauritanien), la commercialisation du gaz naturel liquéfié, ou encore l’autorisation d’exploitation (du site).”

Concrètement, la construction des infrastructures dédiées devrait débuter dès le début de l’année pour obtenir un début de production aux horizons 2022. A plein régime, ce gisement pourrait produire en moyenne 2,5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié chaque année.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter