Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée : plusieurs changements notoires dans le code civil
Guinée code civil

Les députés guinéens ont voté samedi 29 décembre un nouveau texte modifiant le statut ou les relations des personnes. Plusieurs changements marquants font ainsi leur apparition à l’image de la légalisation de la polygamie dans le mariage civil et de la reconnaissance de l’autorité parentale pour les femmes.

Concernant la polygamie, celle-ci restait malgré de rigueur lors des mariages religieux. Tandis que les polygames n’étaient de leur côté jamais sanctionnés. Pour autant, nombre de députées considèrent qu’il s’agit, sur le principe, d’un recul et d’un renforcement de l’emprise patriarcale.

Sur le dossier de l’autorité parentale, par contre, l’avancée sociétale est reconnue à sa juste valeur. A l’image de Ibrahima Diallo, président de l’ONG « Protégeons les droits humains », sollicité par RFI :

« L’autorité parentale est reconnue aux deux parents, sans oublier la question de la professionDans ce nouveau Code civil, la femme peut choisir sa profession sans avoir à demander en amont l’autorisation de son mari », se félicité ainsi l’intéressé.

Pour information, le législateur est également intervenu en faveur des enfants nés hors mariage, qui pourront désormais obtenir un héritage.

Crédit photo : Wikipédia

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A l’occasion d'un procès marqué par une délocalisation inédite sur le sol libérien, un ex-rebelle sierra-léonais de 52 ans, jugé pour des crimes de guerre lors de la guerre civile au Liberia a été acquitté.  Dans son jugement, le tribunal finlandais basé à Tampere a considéré que «la défense avait...
Une nouvelle attaque meurtrière au Burkina Faso, dans la localité de Madjoari a fait pour victimes les habitants qui tentaient de fuir.  Le Burkina Faso doit faire face en ce moment à la multiplication des attaques meurtrières de djihadistes s’en prenant aux populations civiles et militaires.  La dernière en date,...
Ce nouveau drame souligne une fois encore les graves carences du système sanitaire public du Sénégal.   Faisant suite à l’affaire Astou Sokhna, une femme enceinte qui est morte après avoir attendu en vain une césarienne ; cette nouvelle affaire vient confirmer les carences du système sanitaire sénégalais. Ce sont onze...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...