Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Ghana bientôt libéré de la tutelle du FMI
Ghana COvid-19

Alors que le programme d’aide de 918 milliards de dollars signé en 2015 avec le FMI touche à sa fin, le gouvernement ghanéen entend garder le cap en 2019 en maintenant une rigueur budgétaire et une croissance dynamique.

En ce sens, “les investissements dans les infrastructures s’intensifieront sans compromettre la viabilité de la dette. Et les crédits pour les petites et moyennes entreprises s’amélioreront dans le même temps”, assure Accra. Avant de préciser que “malgré les efforts déployés, il reste encore beaucoup à faire pour rendre la croissance plus forte, durable et particulièrement inclusive”.

Et de conclure : “Nous ne prétendons pas avoir résolu tous les problèmes au Ghana, mais notre travail au cours des deux premières années est une bonne base. Ce qui devrait nous permettre de faire plus dans les années à venir pour améliorer la vie des Ghanéens.”

Pour information, le pays est en passe d’atteindre un déficit budgétaire ne dépassant pas 3,7 % du PIB pour l’année, objectif affirmé de l’Etat. Le gouvernement prévoit en outre une croissance de 5,6 % en 2018 et de 7,6 % en 2019.

Source : Le Point 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter