Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Macky Sall accélère la mise en œuvre du Plan Sénégal Émergent 

Le Président Sénégalais Macky Sall exhorte ses équipes œuvrer au financement dans les meilleurs délais des projets inscrits au Plan d’Actions Prioritaires (PAP II) du Plan Sénégal Emergent (PSE).

A l’issue de levée de fonds réussie à Paris en décembre en faveur du plan Sénégal Émergent (PSE), Macky Sall demande que la célérité soit de mise sur tous les dossiers du PSE. Le Président Sénégalais Macky Sall a demandé que prioritairement soient traités les dossiers techniques. Et c’est ce qui a été demandé aux départements en charge des dossiers techniques ; ceux-ci devant permettre le financement adéquat et la réalisation dans les délais prescrits des projets inscrits au Plan d’Actions Prioritaires (PAP II) du Plan Sénégal Emergent (PSE).

Macky Sall agit ainsi dans la mesure où le tour de table est bouclé et le financement du PSE est assuré. En effet le Sénégal a pu lever à Paris, au mois de décembre 14 000 milliards de Fcfa, soit plus de 21 milliards d’euros, à la place des 5 000 milliards de Fcfa, environ 7 milliards d’euros, initialement sollicités.

Aussi le président Sénégalais a sollicité son gouvernement, lors du conseil des ministres de ce mercredi 26 décembre afin que celui-ci accélère la finalisation de la préparation de tous les dossiers techniques nécessaires au financement adéquat et à la réalisation des projets inscrits au Plan d’Actions Prioritaires (PAP II) du Plan Sénégal Émergent.

Macky Sall ne s’est pas arrêté sur le PES, demandant à ses équipes de redoubler d’efforts. Il a également souhaité que les réformes de l’environnement des affaires soient accélérées. Il s’agit de parvenir à une meilleure participation du secteur privé national et international au financement du PSE et d’accélérer la modernisation de l’administration publique. Autre front que celui de la fiscalité. Macky Sall a demandé que les réformes fiscales soient entérinées, afin de garantir le renforcement de la mobilisation de ressources intérieures, et celles relatives au système éducatif. Il a demandé que les secteurs de l’Agriculture, de l’Industrie, du Tourisme et du Numérique soient prioritaires.

Le PAP se base sur une analyse des meilleures pratiques nationales et internationales pour une transformation structurelle de l’économie et de la croissance. Pour memo le PAP regroupe 700 projets, classés par ordre de priorité sur la base de 11 critères et il doit permettre au Sénégal d’atteindre une croissance économique de 9,1% en 2023.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Adopté il y a 59 ans au lendemain de son indépendance, l'hymne du Niger va bientôt changer. Niamey considère en effet qu'une allusion à l'ex-colonisateur français dénote au sein de l'hymne actuel et n'a plus matière à exister. Le ministre nigérien de la Renaissance culturelle, Assoumana Malam Issa, a confirmé...
Le Nigeria est le pays du monde où l’on fait le constat du plus grand nombre de personnes déféquant à l’air libre. Des estimations portent à plus de 46 millions d’individus, le nombre de personnes se soulageant dans l’espace public. Le chef de l’Etat Muhammadu Buhari au lendemain de la journée...
Après l’approbation de Patrice Talon, une loi d’amnistie et l’accompagnement d’une task-force politique de la CEDEAO ; le retour au Bénin de Thomas Boni Yayi est confirmé.  Thomas Boni Yayi est attendu le 20 novembre à Cotonou. On se souvient que l’ancien président avait quitté le pays en juin pour des...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter