Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Réunion interparlementaire du G5 Sahel à Paris, sur la sécurité et le développement

Réunion interparlementaire du G5 Sahel à Paris, sur la sécurité et le développement

 

Le G5 Sahel se structure. Le jeudi 13 décembre, se sont réunis à Paris les parlementaires des pays membres du G5 Sahel. Cette réunion interparlementaire a eu pour sujets de discussion la sécurité et le développement et a vocation à se renouveler.

Ce rendez-vous interparlementaire qui a pris place à Paris, se veut un cadre d’information, de concertation, de dialogue et surtout de contrôle démocratique du G5 Sahel. La rencontre a eu lieu en présence des parlementaires français et la réunion a été co-présidée par les présidents des assemblées du Niger et de France.

Celle-ci fait suite à la réunion interparlementaire des pays du G5 Sahel (Niger, Burkina Faso, Tchad, Mali et Mauritanie) qui s’est déroulé en juillet 2018 à Niamey dans la capitale nigérienne. Au sortir de cette réunions il avait été recommandé un élargissement aux parlements des pays européens contributeurs de l’Alliance Sahel.

Cette nouvelle rencontre a permis de travailler deux sujets essentiels pour le G5 Sahel , que sont la sécurité et le développement dans les pays de la coalition. Il s’agissait également d’identifier le rôle des parlementaires dans la réussite du groupe. «Il s’agissait pour les parlementaires d’accompagner le G5 Sahel dans son développement  non pas avec l’esprit bureaucratique, mais avec la volonté de l’écorce ruse dans ses marches politiques», a indiqué Ousseini Tinni, président de l’Assemblée nationale du Niger à la tête de la délégation parlementaire à Paris. «Il s’agit de vous assurer qu’il se construit sur le regard populaire en recherchant toutes les conditions possibles d’efficacité» a également déclaré Ousseini Tinni.

Cette rencontre a permis de nombreux échanges et discussion sur des sujets divers. Les parlementaires ainsi ont pu suivre des exposés sur le rôle des femmes dans le développement  et la sécurité et les priorités des politiques de développement du G5 Sahel.

Ces rencontres amenées à se renouveler fréquemment se veulent un cadre d’information, se veulent des moments concertation, de dialogue et surtout de contrôle démocratique. C’est en tout cas ainsi que les présentent les représentants du G5 Sahel.

La Tribune Afrique

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’année scolaire 2018-2019 en Côte d’Ivoire a été marquée par plusieurs dysfonctionnements, notamment les grèves intempestives mal gérées par le gouvernement, et des fraudes sans précèdent aux examens de fin d’année. À quelques jours de la nouvelle rentrée scolaire 2019-2020, il est bon de tirer la sonnette d’alarme, afin qu’une...
Le ministère de l’Alimentation et de l’agriculture du Ghana et Groupe OCP ont signé des accords portant sur les activités agricoles, la cartographie des sols et l'innovation dans le secteur agricole.  La signature des accords entre le Ghana et le groupe OCP marocain ont eu lieu en marge de l’African...
Comme la plupart des dirigeants dans le monde ; les dirigeants africains observent de près le développement de l’intelligence artificielle. Cependant une étude de PwC confirme que ces mêmes dirigeants sont prêts à investir dans ce secteur dés maintenant. Le cabinet PricewaterhouseCoopers (PwC) vient de publier le jeudi 5 septembre les...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter