Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Réunion interparlementaire du G5 Sahel à Paris, sur la sécurité et le développement

Réunion interparlementaire du G5 Sahel à Paris, sur la sécurité et le développement

 

Le G5 Sahel se structure. Le jeudi 13 décembre, se sont réunis à Paris les parlementaires des pays membres du G5 Sahel. Cette réunion interparlementaire a eu pour sujets de discussion la sécurité et le développement et a vocation à se renouveler.

Ce rendez-vous interparlementaire qui a pris place à Paris, se veut un cadre d’information, de concertation, de dialogue et surtout de contrôle démocratique du G5 Sahel. La rencontre a eu lieu en présence des parlementaires français et la réunion a été co-présidée par les présidents des assemblées du Niger et de France.

Celle-ci fait suite à la réunion interparlementaire des pays du G5 Sahel (Niger, Burkina Faso, Tchad, Mali et Mauritanie) qui s’est déroulé en juillet 2018 à Niamey dans la capitale nigérienne. Au sortir de cette réunions il avait été recommandé un élargissement aux parlements des pays européens contributeurs de l’Alliance Sahel.

Cette nouvelle rencontre a permis de travailler deux sujets essentiels pour le G5 Sahel , que sont la sécurité et le développement dans les pays de la coalition. Il s’agissait également d’identifier le rôle des parlementaires dans la réussite du groupe. «Il s’agissait pour les parlementaires d’accompagner le G5 Sahel dans son développement  non pas avec l’esprit bureaucratique, mais avec la volonté de l’écorce ruse dans ses marches politiques», a indiqué Ousseini Tinni, président de l’Assemblée nationale du Niger à la tête de la délégation parlementaire à Paris. «Il s’agit de vous assurer qu’il se construit sur le regard populaire en recherchant toutes les conditions possibles d’efficacité» a également déclaré Ousseini Tinni.

Cette rencontre a permis de nombreux échanges et discussion sur des sujets divers. Les parlementaires ainsi ont pu suivre des exposés sur le rôle des femmes dans le développement  et la sécurité et les priorités des politiques de développement du G5 Sahel.

Ces rencontres amenées à se renouveler fréquemment se veulent un cadre d’information, se veulent des moments concertation, de dialogue et surtout de contrôle démocratique. C’est en tout cas ainsi que les présentent les représentants du G5 Sahel.

La Tribune Afrique

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le 5 mars dernier, à Yamoussoukro, le président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara a annoncé, devant les parlementaires réunis en Congrès, qu’il ne se présenterait pas à l’élection présidentielle de 2020. Ce tournant historique dans l’histoire de la Côte d’Ivoire a été motivé par une volonté de « transférer le...
Après le premier cas de Coronavirus 2019 (COVID-19) survenu le 11 mars 2020, le pays a enregistré trois autres cas le 14 mars 2020 et 2 nouveaux cas positifs le 16 mars 2020, portant le nombre total à six cas confirmés. Appuyée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et...
Après avoir fermé ses voies aériennes et terrestres, Nouakchott a instauré jeudi 19 mars un couvre-feu dans tout le pays dans le but d'enrayer la prolifération du nouveau coronavirus sur son territoire. Selon l'agence de presse chinoise, Xinhua, ce dernier débutera à compter du vendredi 20 mars entre 20 heures...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter