Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Réunion interparlementaire du G5 Sahel à Paris, sur la sécurité et le développement

Réunion interparlementaire du G5 Sahel à Paris, sur la sécurité et le développement

 

Le G5 Sahel se structure. Le jeudi 13 décembre, se sont réunis à Paris les parlementaires des pays membres du G5 Sahel. Cette réunion interparlementaire a eu pour sujets de discussion la sécurité et le développement et a vocation à se renouveler.

Ce rendez-vous interparlementaire qui a pris place à Paris, se veut un cadre d’information, de concertation, de dialogue et surtout de contrôle démocratique du G5 Sahel. La rencontre a eu lieu en présence des parlementaires français et la réunion a été co-présidée par les présidents des assemblées du Niger et de France.

Celle-ci fait suite à la réunion interparlementaire des pays du G5 Sahel (Niger, Burkina Faso, Tchad, Mali et Mauritanie) qui s’est déroulé en juillet 2018 à Niamey dans la capitale nigérienne. Au sortir de cette réunions il avait été recommandé un élargissement aux parlements des pays européens contributeurs de l’Alliance Sahel.

Cette nouvelle rencontre a permis de travailler deux sujets essentiels pour le G5 Sahel , que sont la sécurité et le développement dans les pays de la coalition. Il s’agissait également d’identifier le rôle des parlementaires dans la réussite du groupe. «Il s’agissait pour les parlementaires d’accompagner le G5 Sahel dans son développement  non pas avec l’esprit bureaucratique, mais avec la volonté de l’écorce ruse dans ses marches politiques», a indiqué Ousseini Tinni, président de l’Assemblée nationale du Niger à la tête de la délégation parlementaire à Paris. «Il s’agit de vous assurer qu’il se construit sur le regard populaire en recherchant toutes les conditions possibles d’efficacité» a également déclaré Ousseini Tinni.

Cette rencontre a permis de nombreux échanges et discussion sur des sujets divers. Les parlementaires ainsi ont pu suivre des exposés sur le rôle des femmes dans le développement  et la sécurité et les priorités des politiques de développement du G5 Sahel.

Ces rencontres amenées à se renouveler fréquemment se veulent un cadre d’information, se veulent des moments concertation, de dialogue et surtout de contrôle démocratique. C’est en tout cas ainsi que les présentent les représentants du G5 Sahel.

La Tribune Afrique

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le leader de l'Ira, mouvement politique qui lutte contre l'esclavagisme patenté en Mauritanie, est monté une nouvelle fois au créneau pour dénoncer une communication étatique à deux vitesses dans ce triste dossier. "Je suis d’accord avec le chef de l’Etat (Mohamed Ahmed El-Ghazouani) quand il dit que la Mauritanie n’institutionnalise...
La Mauritanie présente une singularité dans le monde arabe en attestant d'un taux de divorce oscillant entre 42 et 49 %, selon les estimations, bien que le gouvernement ne corrobore pas ces chiffres. Plus curieux encore, ce sont les femmes qui sont souvent à l'origine des ruptures.  D'après le site...
Une conférence de presse animée par l’association Les Victimes de Guillaume Soro (VGS) a eu lieu lundi 25 novembre 2019, à la Maison de la presse à Abidjan-Plateau. À cette occasion, le mouvement présidé par Kader Doumbia, ex-membre des Forces nouvelles (FN), a dénoncé les pratiques inorthodoxes de l’ex-secrétaire général des...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter