Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Burkina Faso : la gendarmerie perd quatre hommes suite à un attentat terroriste
Burkina Faso Boungou

La localité de Boungou (Est) a été le théâtre vendredi 30 novembre d’une nouvelle exaction terroriste. Un véhicule de la gendarmerie a en effet explosé après avoir roulé sur un engin explosif de fabrication artisanale. A noter qu’un civil a également perdu la vie durant le drame.

Selon Jeune Afrique, qui relaie l’information, l’équipe de sécurité effectuait une mission d’escorte de travailleurs officiant sur le site aurifère de Boungou.

Cet événement fait ainsi tristement écho au décès de cinq gendarmes, mi-août, sur le même tronçon reliant Boungou à Fada N’Gourma, chef lieu de la région de l’Est. Un procédé similaire avait d’ailleurs été utilisé par les terroristes.

Pour information, le Burkina Faso fait face depuis le premier trimestre 2015 à une recrudescence des assauts djihadistes. Au total, 229 personnes ont perdu la vie durant ce laps de temps.

Crédit photo : Wikipédia

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le 11 décembre le gouvernement sénégalais a signé un accord conjoint avec le Bureau international du Travail (BIT) et les partenaires sociaux les organisations d'employeurs et de travailleurs. L’objet de l’accord est le nouveau Programme Pays pour le Travail décent. Le Sénégal a décidé de formaliser sa lutte contre le...
Alors que le Cameroun s'est vu retirer l'organisation de la CAN 2019 pour des raisons de retards logistiques, techniques et financiers, la Confédération africaine de football (CAF) a décidé en contrepartie que la CAN 2021, promise à la Côte d'Ivoire, sera finalement organisée... par le Cameroun. Abidjan devra en conséquence...
Régulièrement victime d’inondations catastrophiques, la capitale mauritanienne dispose désormais d'un dispositif d’assainissement des eaux digne de ce nom. De quoi limiter les impondérables et surtout fournir la population avec efficacité. Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a coupé vendredi 30 novembre le ruban du premier réseau d’assainissement moderne de...
TRIBUNES LIBRES
« La critique est aisée, mais l’art est difficile » a-t-on coutume...

S’inscrire à la Newsletter