Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Soudan du Sud : des parents vendent leur fille sur Internet
Facebook

Une adolescente sud-soudanaise, âgée de 16 ans, a été vendue par ses parents via la plateforme Facebook le 25 octobre dernier. Pire, des membres du gouvernement ont pris part aux enchères.

Selon les médias internationaux, la malheureuse a trouvé preneur contre « 500 vaches, 3 voitures et 10 000 dollars ». “L’heureux élu” est quant à lui trois plus âgé que la malheureuse… qui deviendra de facto sa neuvième femme.

Face à cette mauvaise publicité, le groupe de Mark Zuckerberg est donc rapidement monté au créneau pour tuer dans l’œuf cette délicate affaire. Le timide communiqué confirme ainsi que Facebook met tout en oeuvre pour “améliorer constamment les méthodes utilisées pour identifier les contenus contraires au règlement”.

Plus dérangeant encore, des membres du gouvernement sud-soudanais ont eux aussi tenté d’acheter la jeune fille. En conséquence, Djouba devra logiquement ouvrir une enquête afin de faire la lumière sur ce triste fait divers.

A suivre donc…

Crédit photo : PxHere

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bien que seuls 16% des Gambiens utilisent actuellement les réseaux sociaux, l'avenir politique du pays pourrait bien se jouer en ligne. Et pour cause, les heureux élus font partie de la sphère locale la plus influente. A ce titre, l'application WhatsApp qui appartient au géant américain, Facebook, illustre parfaitement ce...
L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...