Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Soudan du Sud : des parents vendent leur fille sur Internet
Facebook

Une adolescente sud-soudanaise, âgée de 16 ans, a été vendue par ses parents via la plateforme Facebook le 25 octobre dernier. Pire, des membres du gouvernement ont pris part aux enchères.

Selon les médias internationaux, la malheureuse a trouvé preneur contre « 500 vaches, 3 voitures et 10 000 dollars ». “L’heureux élu” est quant à lui trois plus âgé que la malheureuse… qui deviendra de facto sa neuvième femme.

Face à cette mauvaise publicité, le groupe de Mark Zuckerberg est donc rapidement monté au créneau pour tuer dans l’œuf cette délicate affaire. Le timide communiqué confirme ainsi que Facebook met tout en oeuvre pour “améliorer constamment les méthodes utilisées pour identifier les contenus contraires au règlement”.

Plus dérangeant encore, des membres du gouvernement sud-soudanais ont eux aussi tenté d’acheter la jeune fille. En conséquence, Djouba devra logiquement ouvrir une enquête afin de faire la lumière sur ce triste fait divers.

A suivre donc…

Crédit photo : PxHere

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le 11 décembre le gouvernement sénégalais a signé un accord conjoint avec le Bureau international du Travail (BIT) et les partenaires sociaux les organisations d'employeurs et de travailleurs. L’objet de l’accord est le nouveau Programme Pays pour le Travail décent. Le Sénégal a décidé de formaliser sa lutte contre le...
Alors que le Cameroun s'est vu retirer l'organisation de la CAN 2019 pour des raisons de retards logistiques, techniques et financiers, la Confédération africaine de football (CAF) a décidé en contrepartie que la CAN 2021, promise à la Côte d'Ivoire, sera finalement organisée... par le Cameroun. Abidjan devra en conséquence...
Régulièrement victime d’inondations catastrophiques, la capitale mauritanienne dispose désormais d'un dispositif d’assainissement des eaux digne de ce nom. De quoi limiter les impondérables et surtout fournir la population avec efficacité. Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a coupé vendredi 30 novembre le ruban du premier réseau d’assainissement moderne de...
TRIBUNES LIBRES
« La critique est aisée, mais l’art est difficile » a-t-on coutume...

S’inscrire à la Newsletter