Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Côte d’Ivoire demande à la France la restitution d’œuvres d’art
Musée national Abidjan

Le gouvernement ivoirien a sollicité l’Etat français mercredi 28 novembre afin que le musée national d’Abidjan récupère après du Musée du quai Branly-Jacques Chirac (Paris) une centaine d’œuvres datant de l’époque coloniale.

Selon Le Monde, qui relaie l’information, “la Côte d’Ivoire a dressé une liste d’une centaine de chefs-d’œuvre qui sera transmise aux experts désignés par l’Etat français en vue de leur restitution”.

L’Etat ivoirien compte ainsi surfer sur la récente annonce du président Macron. Ce dernier s’est en effet engagé le 23 novembre dernier à ce que la France restitue au Bénin “26 chefs-d’œuvre pillés pendant la période coloniale, dont les statues royales d’Abomey, actuellement propriété du Musée du quai Branly-Jacques Chirac”.

Toujours selon le média hexagonal, “cette liste (qui comprend le Djidji Ayokwe) a été dressée par le Musée des civilisations de Côte d’Ivoire et transmise à la France via Africom, la branche africaine du Conseil international des musées”.

Crédit photo : Wikipédia

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les experts médico-légaux de la Police gambienne en collaboration avec la Commission Vérité et réconciliation et réparations ont mis à jour le 17 avril une fosse commune au sein même de la caserne militaire de Yundum à 16 km de Banjul. Selon les premières informations délivrées par les autorités gambiennes,...
Un groupe de députés maliens issu de l'opposition - mais aussi de la majorité fidèle au président, Ibrahim Boubacar Keïta - ont déposé mercredi 17 avril une motion de censure à l'intention du Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga. Concrètement, il s'agit ni plus ni moins que d'une grande première pour...
A Praia au Cap-Vert, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a déclaré que serait entériné sous peu le processus législatif qui doit conduire la Guinée-Equatoriale à retirer la peine de mort de son arsenal juridique. Ce retrait constitue une exigence de la feuille de route de la Communauté des pays de langue...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter