Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Non, le licenciement d’employés de Fraternité Matin n’a rien à voir avec leur orientation politique

« La critique est aisée, mais l’art est difficile » a-t-on coutume de dire. Cette expression qui puise ses origines dans l’œuvre de Philippe Néricault plus connu sous le nom de Destouches au milieu du 18e siècle, me paraît d’actualité, vu le comportement de certains pseudo intellectuels qui s’érigent en donneurs de leçons dans notre pays, la Côte d’Ivoire.

Jusqu’à une date récente, je ne trouvais pas nécessaire de m’attarder sur leurs critiques puériles et vaines, mais l’irrévérence et les propos véhéments de l’un d’eux, en l’occurrence le Sieur André Silver Konan, m’ont amené à reconsidérer ma position et à sortir ma plume pour me dresser contre leurs forfaitures.

Les dernières analyses faites par André Silver Konan et le média en ligne ‘’IVOIRESOIR.NET’’ au sujet du licenciement des 123 employés du quotidien pro-gouvernemental ‘’Fraternité Matin’’ pour motifs économiques ont conforté ma position.

En effet, le média ‘’IVOIRESOIR.NET’’, dont des observateurs avertis attribuent la paternité à André Silver Konan, titre à sa ‘’une’’ du mercredi 21 novembre 2018 : ‘’Fraternité Matin : 123 employés soupçonnés d’être anti-RHDP visés par un licenciement économique’’.  Cet amalgame fait à dessein par ce canard et partagé par le ‘’moralisateur en chef de la vie publique nationale’’ sur sa page Facebook, ne résiste pas à l’analyse des faits et ne repose sur aucune objectivité.

Le choix des 123 travailleurs présents sur la liste de licenciement a été fait, selon la Direction de Fraternité Matin, en tenant compte uniquement du critère de productivité et non d’autres considérations comme tente de le faire croire ‘’le censeur national’’ à l’égo surdimensionné. La présence sur cette liste de Brou Presthone et Théodore Sinze qui ne cachent pas leur admiration pour le parti unifié RHDP, est une preuve supplémentaire que cette mesure ne vise nullement les anti-RHDP.

Le cas de Marcelline Gneproust, Super Ebony, que certains brandissent pour tenter de faire croire que ‘’Faterrnité Matin’’ n’encourage pas l’excellence, ne repose pas non plus sur une base objective, car après sa victoire à la soirée des Ebony en 2012, cette brillante journaliste a pratiquement rangé sa plume au placard.

André Silver Konan, le journaliste plein de suffisance, dont l’esprit condescendant frise parfois le mépris, et son « canard » peuvent continuer d’emprunter des raccourcis en faisant des amalgames honteux et en tronquant les faits, il arrivera un moment où les Ivoiriens découvriront leur supercherie et les feront descendre de leur piédestal.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Acquitté par la cour pénale internationale, l'ex-pensionnaire de la CPI foulera le sol ivoirien, jeudi 17 juin. Après 10 années passées loin de son pays, dont 8 derrière les barreaux de la cour pénale internationale, Laurent Gbagbo retrouvera bientôt les siens. Agé de 76 ans, l’ancien président  ivoirien, historien de  formation,...
Malgré la pandémie mondiale, la Côte d’Ivoire continue d’afficher d’impressionnants taux de croissance. Une réussite portée notamment par les succès du secteur de la construction : politique de grands travaux et de scolarisation ont ouvert d’importants débouchés au secteur, désormais pilier de la croissance ivoirienne. Des entreprises du bâtiment comme...
Depuis sa prise de pouvoir le 20 avril dernier, Mahamat Idriss Déby multiplie les signes d’apaisement. Un geste accueilli avec enthousiasme à l’intérieur et à l’extérieur du pays, dont la continuité de l’Etat est essentielle pour assurer la stabilité nationale et régionale.   Renouveau gouvernemental C’est avec soulagement que la...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...