Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Togo : classé second « Top Performer » en Afrique au classement Doing Business de la BM

Le Togo en dépit des crises multiples qu’elle subit, accumule les performances et réalise des progrès dans les secteurs économiques. Classé 137ème au du classement général Doing Business de la Banque mondiale (BM), le Togo gagne 19 points. Le pays est classé en seconde position des «Top Perfomer» en Afrique derrière le Rwanda.

La stratégie adoptée par les pouvoirs publics togolais a eu l’heure de convaincre par la Banque mondiale. Occupant le 156e rang l’année dernière, le Togo a enregistré un bond de 19 points cette année pour se positionner au 137e rang mondial. Le Togo s’est particulièrement distingué dans six domaines de performances sur onze. Ceux-ci concernent de l’obtention du permis de conduire, le transfert de propriété et d’exécution de contrat, la création d’entreprises, le régime fiscal, ainsi que l’accès à l’énergie pour les petites et moyennes entreprise.

Les efforts fournis par le pays, les réformes entreprises montrent des résultats éloquents dans les classements économiques mondiaux. Le président Faure Gnassingbé a œuvré depuis la prise de fonction en 2015 pour que le climat des affaires soit de nouveau favorable au pays.

En janvier 2018, le gouvernement avait développé en conseil des ministres un plan d’action global permettant de faciliter la création d’entreprises et de rattraper la légère chute que le pays vivait en raison de la crise politique.

Ces dispositions faisaient suite au décret adopté par le gouvernement en 2017, qui portait déjà sur la rénovation d’en esprit business. Le décret mentionnait la création d’une cellule chargée de l’amélioration du climat des affaires (CCA). L’objectif de ce nouvel organisme est de créer les conditions optimales de mise en œuvre des réformes concernant l’affermissement du climat des affaires. «Consciente que le climat des affaires dépasse le seul cadre du “Doing Business”, la cellule a, avec l’appui des experts, élaboré un projet de plan d’actions global prenant en compte les différents indicateurs de la problématique de l’environnement des affaires » a précisé la CCA.

Ce plan d’action engage des réformes de divers ordre. Par exemple, la création d’entreprise peut dorénavant se faire en 24h. Le gouvernement a également mis en place la libéralisation du capital social et la part sociale nominale, la mise à disposition de statuts types, la suppression des droits d’enregistrement et des droits de timbre, la réduction du coût des annonces légales ou encore l’exonération de la Taxe professionnelle unique (TPU) lors de la première année. Le champ des réformes est large. Ainsi l’Etat togolais a prévu des mesures d’accompagnement la en faveur de l’accès des jeunes aux marches publics et dont le quota a été fixé à 25%, et ce au titre de la discrimination positive. La gouvernance est elle aussi impactée par les réformes. Les autorités togolaises ont instauré une transparence fiscale et redoublent d’efforts dans la lutte contre la corruption avec de l’Office Togolais des Recettes (OTR).

Ainsi le Togo se classe 2e économie la plus attractive de l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Et avec 88,70 points dans le secteur de la création d’entreprise, le Togo devance des pays habituellement mieux placés à l’instar du Sénégal, du Nigeria, du Burkina Faso.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le 11 décembre le gouvernement sénégalais a signé un accord conjoint avec le Bureau international du Travail (BIT) et les partenaires sociaux les organisations d'employeurs et de travailleurs. L’objet de l’accord est le nouveau Programme Pays pour le Travail décent. Le Sénégal a décidé de formaliser sa lutte contre le...
Alors que le Cameroun s'est vu retirer l'organisation de la CAN 2019 pour des raisons de retards logistiques, techniques et financiers, la Confédération africaine de football (CAF) a décidé en contrepartie que la CAN 2021, promise à la Côte d'Ivoire, sera finalement organisée... par le Cameroun. Abidjan devra en conséquence...
Régulièrement victime d’inondations catastrophiques, la capitale mauritanienne dispose désormais d'un dispositif d’assainissement des eaux digne de ce nom. De quoi limiter les impondérables et surtout fournir la population avec efficacité. Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a coupé vendredi 30 novembre le ruban du premier réseau d’assainissement moderne de...
TRIBUNES LIBRES
« La critique est aisée, mais l’art est difficile » a-t-on coutume...

S’inscrire à la Newsletter