Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Esclavage : Donald Trump sanctionne la Mauritanie
Mauritanie esclavage IRA

Face à l’attentisme et au cynisme du gouvernement mauritanien – dont les efforts pour éradiquer l’esclavage sur le territoire restent mineurs – les Etats-Unis ont décidé de sanctionner le pays sur le plan économique. Et de supprimer son statut de partenaire commercial privilégié en Afrique à compter du 1er janvier 2019.

Le communiqué publié par les autorités américaines précise que “la Mauritanie n’a pas fait assez de progrès dans la lutte contre le travail forcé, en particulier la lutte contre l’esclavage héréditaire. Quant à son gouvernement, ce dernier “continue de restreindre la capacité de la société civile à s’exprimer sur les questions d’esclavage”.

Sans surprise, le porte-parole du gouvernement mauritanien, Sidi Mohamed Ould Maham, a vivement réagi en dénonçant sur Twitter une trahison des relations d’amitié entre les deux pays et une négation des efforts de (Nouakchott) dans le domaine de l’éradication des pratiques esclavagistes”.

Pour rappel, la Mauritanie a pourtant aboli ce fléau en 1981… avant de l’ériger au rang de crime contre l’humanité en 2015 dans le cadre législatif. Néanmoins, les autorités persistent dans les faits à fermer les yeux sur cette malédiction… Mais aussi à maintenir son oppression contre les militants anti-esclavagistes, à l’image de l’ONG, IRA.

Crédit photo : Pixabay

Source : Le Monde

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un an après un référendum constitutionnel entaché de fraudes, des centaines d’opposants guinéens ont été blessés, torturés, emprisonnés, et plusieurs dizaines ont perdu la vie dans des affrontements d’une violence inouïe, selon de nombreux observateurs locaux et internationaux. Ces persécutions se sont amplifiées depuis octobre dernier, au lendemain de la...
Mercredi 24 février 2021 à Abidjan, le docteur Assoa Adou, secrétaire général du front populaire ivoirien (FPI) proche de Laurent Gbagbo, a annoncé le retour de l’ex-président ivoirien en Côte d’Ivoire. Il  a révélé l’information au cours d’une rencontre qui s’est tenue en présence de madame Simone Éhivet Gbagbo (deuxième...
Le dauphin de Mahamadou Issoufou, Mohamed Bazoum est élu président du Niger avec 55,75% des voix. Le candidat du PNDS s’est imposé face à Mahamane Ousmane (44,25%). Le mardi 23 février 2021, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a annoncé les résultats de l’élection présidentielle « Les voix obtenues valides se...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...