Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Côte d’Ivoire va produire de l’électricité à partir des déchets de cacao
Cacao Côte d'Ivoire

Le gouvernement Ouattara continue de miser sur les énergies renouvelables. La Côte d’Ivoire va en effet se doter dès 2023 d’une centrale électrique à biomasse alimentée par les déchets issus de la production de cacao. Coût du projet : 232 millions d’euros.

Il s’agira ainsi d’une première mondiale, relaie la Tribune, qui indique que cette aventure sera menée de front par la Société ivoirienne des énergies nouvelles et l’Agence américaine pour le commerce et le développement.

Il est d’ailleurs important de souligner que le lien entre Abidjan et Washington n’a cessé de prospérer depuis l’arrivée au pouvoir d’Alassane Ouattara le 6 mai 2011 (+55%). A tel point que les Etats-Unis s’affirment désormais comme l’un des partenaires majeurs de l’économie ivoirienne.

La solution du cacao comme énergie renouvelable s’est quant à elle imposée logiquement pour les autorités locales, puisque la Côte d’Ivoire reste le leader planétaire du secteur (35% de la production mondiale).

De ce fait, « plutôt que d’être simplement brûlés, les quelque 26 millions de tonnes de déchets produits chaque année serviront ainsi bientôt à alimenter une centrale électrique à biomasse. Autre avantage : la combustion de ces déchets dans une chaudière adaptée – alors qu’ils sont encore aujourd’hui le plus souvent incinérés à l’air libre – devrait permettre d’économiser 250 000 tonnes de CO² chaque année. Enfin, la future centrale à biomasse sera construite à Divo (Sud-Est)  l’une des plus importantes régions productrices de cacao du pays ».

Source : La Tribune

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lundi 21 novembre 2022, la junte malienne a annoncé l’interdiction des activités de toutes les ONG financées ou soutenues par la France, et notamment dans le domaine humanitaire. Abdoulaye Maïga, le premier ministre par intérim malien, a déclaré dans un communiqué diffus sur les réseaux sociaux, l’interdiction des Organisations non...
La seconde phase du projet de la route Lofa reliant Gbarnga à Mendikorma, au nord du Liberia, va bénéficier d'un coup de pouce financier en provenance du Qatar. Le gouvernement libérien cherche en effet à séduire plusieurs investisseurs internationaux afin de terminer cette autoroute très importante pour l'économie domestique.  Comme...
Face à la rudesse de la crise économique frappant Nouakchott, le président mauritanien, Mohamed Ould Ghazouani, a annoncé, lundi 28 novembre, plusieurs mesures destinées à soulager la population de l'Etat maghrébin. Dans les faits, il s'agit d'une revalorisation des salaires des fonctionnaires civiles et militaires, du montant du salaire minimum...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...