Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Tunisie : le retour du djihadisme inquiète
Tunisie attentat à Tunis djihadisme

L’attentat survenu lundi dans un centre névralgique de Tunis – au cours duquel une jeune femme s’est fait exploser – a réveillé les stigmates de la funeste année 2015 en Tunisie. De là à raviver les braises du terrorisme, il n’y a qu’un pas.

Les fantômes du Musée du Bardo, de Sousse et du bus de la garde présidentielle à Tunis, tous trois frappés par le djihadisme il y a trois ans, ont resurgi de plein fouet lundi en milieu de journée dans la capitale tunisienne.

Mna Guebla, âgée de trente ans, a en effet endossé le triste costume de kamikaze pour frapper une patrouille de police qui arpentait l’axe principal de la ville. Bilan de l’explosion : 20 blessés, dont 15 policiers et deux adolescents.

Pour autant, si le pire a été évité, le dossier de la résurgence du terrorisme dans un pays encore en convalescence, notamment au niveau de l’industrie touristique, est désormais rouvert.

Car à l’instant T, l’enquête n’est pas encore en mesure de déterminer le mobile de l’attaque. A savoir un simple cas isolé lié à la situation de chômage dans laquelle s’était embourbée la jeune femme ? Ou une véritable quête religieuse extrémiste ?

Affaire à suivre…

Crédit photo : Pixabay

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Emmanuel Macron a dénoncé l’étendue de l’entente entre la Russie et certains pays d’ Afrique. Il s’est opposé au groupe d’action paramilitaire russe Wagner au Mali et en Centrafrique. En marge du Sommet de la francophonie qui s’est tenu à Djerba en Tunisie les 19 et 20 novembre 2022, le...
L’ambassade de France au Burkina Faso a expressément demandé aux autorités locales de renforcer sa protection après les violentes manifestations qui l’ont ciblée à Ouagadougou. Dans une lettre adressée au ministère des affaires étrangères du Burkina Faso, l’ambassade de France a demandé aux autorités locales de renforcer la sécurité des...
Lundi 21 novembre 2022, la junte malienne a annoncé l’interdiction des activités de toutes les ONG financées ou soutenues par la France, et notamment dans le domaine humanitaire. Abdoulaye Maïga, le premier ministre par intérim malien, a déclaré dans un communiqué diffus sur les réseaux sociaux, l’interdiction des Organisations non...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...