Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Tunisie : le retour du djihadisme inquiète
Tunisie attentat à Tunis djihadisme

L’attentat survenu lundi dans un centre névralgique de Tunis – au cours duquel une jeune femme s’est fait exploser – a réveillé les stigmates de la funeste année 2015 en Tunisie. De là à raviver les braises du terrorisme, il n’y a qu’un pas.

Les fantômes du Musée du Bardo, de Sousse et du bus de la garde présidentielle à Tunis, tous trois frappés par le djihadisme il y a trois ans, ont resurgi de plein fouet lundi en milieu de journée dans la capitale tunisienne.

Mna Guebla, âgée de trente ans, a en effet endossé le triste costume de kamikaze pour frapper une patrouille de police qui arpentait l’axe principal de la ville. Bilan de l’explosion : 20 blessés, dont 15 policiers et deux adolescents.

Pour autant, si le pire a été évité, le dossier de la résurgence du terrorisme dans un pays encore en convalescence, notamment au niveau de l’industrie touristique, est désormais rouvert.

Car à l’instant T, l’enquête n’est pas encore en mesure de déterminer le mobile de l’attaque. A savoir un simple cas isolé lié à la situation de chômage dans laquelle s’était embourbée la jeune femme ? Ou une véritable quête religieuse extrémiste ?

Affaire à suivre…

Crédit photo : Pixabay

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté, les intellectuels qui, à travers leurs activités cognitives, posent les problèmes de leur société et essaient d’y apporter des solutions et de l’autre, les intellectuels mercenaires, laudateurs zélés, qui mettent leur science au service de leur maître. Le professeur Franklin...
La société pétrolière Lekoil a dénoncé l’accord de financement qu’elle avait contracté la semaine dernière avec le fonds souverain Qatari QIA. Et ce alors que Lekoil a découvert que l’opération s’avérait frauduleuse.  La compagnie nigériane Lekoil a découvert la tentative de fraude dont elle faisait l’objet et a alors suspendu...
Cette démarche s'inscrit dans le retour d’œuvres d’arts premiers du patrimoine béninois issues de collections occidentales privées.  Le vendredi 17 janvier, 27 nouvelles récades, sabres et objets de culte fon, offerts par un collectif d’antiquaires parisiens vont être accueillis par le musée de la Récade de Lobozounkpa, au Bénin. C’est à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter