Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Burkina Faso : un drame minier emporte une centaine de personnes
Mine d'or

Une centaine de personnes sont actuellement portées disparues au Burkina Faso suite à l’éboulement d’une mine d’exploitation artisanale d’or située dans la localité de  Kabonga (Est).

Selon Apanews, qui relaie l’information, “le drame s’est produit dans la nuit du jeudi au vendredi, sur un site fermé par les autorités, mais qui continue d’être exploité par des orpailleurs”.

Pour le moment, aucun bilan provisoire n’a pu encore être transmis par les autorités nationales et régionales car la région reste relativement peu accessible par voie terrestre.

Néanmoins, il est important de souligner que les travailleurs présents dans la mine exerçaient en toute illégalité puisque l’orpaillage est interdit durant la période des pluies, allant de juin à octobre.

Malheureusement, cette mesure “n’est pas respectée dans plusieurs zones du pays”, poursuit le média. “Ce qui occasionne souvent des éboulements soldés par des pertes en vies humaines”.

Crédit photo : Pixabay

Source : Apa News

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dimanche 11 avril, les Béninois se sont rendus aux urnes pour le premier tour de l’élection présidentielle. Ce sont cinq millions d'électeurs qui doivent voter pour élire le nouveau président. Les électeurs béninois ont eu l’opportunité de voter ce dimanche alors que les bureaux étaient ouverts entre 7h et 16H....
Dorénavant les « jetons non fongibles », une technologie qui permet d’authentifier une œuvre numérique,  permettent d’ouvrir un nouveau marché de l’art pour les crypto-artistes. L’art contemporain ghanéen a émergé depuis quelques temps sur la scène internationale grâce à des artistes comme Amoako Boafo, plasticien qui a inspiré la collection printemps-été de...
Le contingent tchadien victime d’une attaque violente était déployé à Aguelhok, dans le nord-est du Mali.  Le vendredi 2 avril une attaque dans le nord-est du Mali, a fait quatre victimes parmi les troupes de l’ONU. L’attaque est attribuée à des djihadistes. Les quatre casques bleus, les soldats de la Force de...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...