Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Niger : le scandale de l’eau contaminée refait surface vingt ans après
Niger eau fluor

Près de 5000 Nigériens et Nigériennes de la ville de Tibiri (Centre-Sud) ont dû attendre vingt ans avant de passer par la case indemnisation. Et cela, pour avoir consommé outre-mesure une eau contaminée au fluor distribuée entre 1985 et 2000 par la Société nigérienne des eaux (SNE).

Selon Le Figaro, qui relaie l’information, les malheureux présentent diverses malformations graves. A savoir, jambes et dos arqués, têtes volumineuses, os fragilisés, dents rougeâtres et friables.

Une enquête diligentée en 2002 par la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) avait d’ailleurs confirmé que les eaux locales présentaient alors “une teneur en fluorures supérieure à 3 mg/litre, grimpant parfois à 6,4 mg/litre. Donc largement supérieure à la norme de 1,5 mg/litre de l’OMS“. Mais ce n’est pas tout, la FIDH avait également accusé les responsables de la SNE d’avoir “caché cet empoisonnement aux populations”.

Un problème qui perdure contre vents et marées

Toujours selon le média, “le drame de Tibiri s’est (finalement) estompé en 2001 après la mise en service d’un nouveau forage par le groupe français Vivendi qui a racheté la SNE”.

Malheureusement, la prolifération de forages privés destinés à permettre aux gens d’utiliser l’eau gratuitement complique toujours ce problème sanitaire, l’eau présentant toujours des doses de fluor excessives.

Crédit photo : Wikipédia

Source : Le Figaro

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Côte d’Ivoire et le Ghana se sont entendus pour assurer un revenu minimum à leurs producteurs de cacao. Une politique volontariste de la part du premier producteur mondial qui s’exprime également à travers un nouveau plan de lutte contre le travail des enfants. Deux évènements qui prouvent que, s’il...
1600 tonnes, ce chiffre représente la surface hallucinante de déchets que comporte la capitale malienne. Mais aussi l'incapacité des pouvoirs publics à assurer la propreté et l'assainissement urbains. La situation est d'autant plus critique, que la période des pluies renforce les mauvaises odeurs et empêche l'eau de circuler normalement. Ce...
Le Ghana a signé avec la Banque mondiale un contrat d'achat de réductions d'émissions de gaz. Le contrat doit permettre au pays de bénéficier d'un financement pouvant aller jusqu'à 50 millions de dollars.  L'accord, signé entre le Ghana et le Fonds de partenariat sur le carbone forestier, une entité administrée...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter