Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Afrique de l’Ouest : embellie sur le marché des liquidités en zone UEMOA

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest a fait savoir que la liquidité propre des banques de l’Union économique et monétaire ouest-africaine s’est améliorée au cours du mois d’août 2018. La liquidité est à hauteur dorénavant de 43,8 milliards de francs CFA. 

La bonne performance relevée par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), trouve ses sources dans l’émission aux versements des billets effectués aux guichets des banques des pays et au solde des opérations avec les Etats. On note ainsi un effet positif des versements des billets effectués aux guichets des banques qui est de 34,4 milliards de francs CFA, et du solde des opérations avec les Etats estimé à 240 milliards de Fcfa.

Ainsi les banques de l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine se sont bien comportées durant le mois d’août 2018. La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest a émis un rapport qui stipule que la liquidité propre de celles-ci s’est améliorée de 43,8 milliards de Fcfa (environ 74,4 millions de dollars).

La BCEAO a précisé que la liquidité propre des banques aurait pu offrir de meilleurs résultats si le solde des transferts avait été meilleur. En effet le solde des transferts est établi à moins 161,7 milliards de francs CFA, contribuant ainsi à atténuer les bonnes performances.

«Dans ce contexte marqué par une amélioration de leur trésorerie propre, les banques ont accru légèrement leur refinancement auprès de la BCEAO de 40,3 milliards francs CFA»  a précisé la Banque centrale ouest-africaine.

Il est à noté également une situation excédentaire pour les Banques de l’UEMOA par rapport aux réserves requises. L’analyse de la mise en œuvre du dispositif des réserves obligatoires, au terme de la période de constitution échue le 15 août dernier a ainsi mis à jour ses résultats. Les données indiquent que les réserves libres des banques, évaluées sur la période, sont ressorties à 1 035,1 milliards de Fcfa. Ce montant représente 158,3% des réserves requises.

Source : La Tribune Afrique 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Côte d’Ivoire et le Ghana se sont entendus pour assurer un revenu minimum à leurs producteurs de cacao. Une politique volontariste de la part du premier producteur mondial qui s’exprime également à travers un nouveau plan de lutte contre le travail des enfants. Deux évènements qui prouvent que, s’il...
1600 tonnes, ce chiffre représente la surface hallucinante de déchets que comporte la capitale malienne. Mais aussi l'incapacité des pouvoirs publics à assurer la propreté et l'assainissement urbains. La situation est d'autant plus critique, que la période des pluies renforce les mauvaises odeurs et empêche l'eau de circuler normalement. Ce...
Le Ghana a signé avec la Banque mondiale un contrat d'achat de réductions d'émissions de gaz. Le contrat doit permettre au pays de bénéficier d'un financement pouvant aller jusqu'à 50 millions de dollars.  L'accord, signé entre le Ghana et le Fonds de partenariat sur le carbone forestier, une entité administrée...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter