Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire et coton : création d’un centre de classement aux standards mondiaux

Afin d’affermir la cote et le statut du label du coton ivoirien au niveau international est créé un centre de classement du coton en conformité avec les standards internationaux.

 La création d’un centre de classement du coton en conformité avec les standards internationaux devrait permettre au coton ivoirien de monter en qualité. Le coton ivoirien est un moteur de l’industrie textile du pays. L’infrastructure a été inaugurée le 18 octobre par l’ambassadeur de l’Union européenne, Jobst von Kirchmann, et le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Sangafowa Coulibaly.

Cette démarche permettant de monter en gamme s’inscrit en droite ligne de la stratégie renforcement de l’économie ivoirienne. Voulue par le gouvernement la montée en gamme doit permettre tout autant au coton ivoirien de gagner en compétitivité sur le marché international. L’objectif est d’accroître la qualité, la crédibilité et la performance du classement du coton fibre ivoirien contribuant ainsi à la hausse du revenu des producteurs locaux sur les marchés extérieurs. Rappelons que La Côte d’Ivoire est le 4ème producteur et exportateur de coton en Afrique de l’Ouest derrière le Mali, le Burkina Faso et le Bénin. Secteur stratégique, la campagne 2018-2019 s’annonce prometteuse selon les différents indicateurs.

Dans sa production cotonnière, la Côte d’Ivoire a enregistré un gain de 20% en fibre de qualité, qui ne cesse de s’améliorer. A titre de comparaison, à la campagne 2016-17, 30 à 40% de la récolte ivoirienne de coton a été classée de première qualité et de qualité supérieure. Au sujet de la campagne 2017/18, ce taux a été évalué à près de 60%. Une évolution due aux volumes croissants d’échantillonnage testés par le Centre de classement de coton en Côte d’Ivoire (3C-CI), qui a été réhabilité pour améliorer encore la qualité. Ainsi la Côte d’Ivoire souhaite à la fois aider le marché domestique et ses acteurs que rivaliser  sur le marché international en réformant la démarche-qualité de la filière.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

C’est en 2019 que le mandat des conseillers départementaux et municipaux élus en 2014 prend fin. Cependant le gouvernement sénégalais a décidé de allonger la durée de leur mission pour une année supplémentaire. Ce report est le fruit d’un consensus de la classe politique alors que les modalités d’organisation et...
Le nouveau prix d’achat du cacao bord champ pour la campagne 2019-2020 est en hausse par rapport à la précédente campagne. Il est de 825 FCFA contre 750 FCFA précédemment. Soit une hausse de 75 FCFA. Toute chose qui devrait réjouir les producteurs, mais au contraire ces derniers ont le...
Une ONG portugaise, Bios Cabo Verde a annoncé que 163 dauphins s’étaient échoués sur les plages de l'île du Cap Vert, fin septembre. L’association compte 136 animaux morts malgré les tentatives de sauvetage. Fin septembre 163 dauphins se sont échoués sur la rive orientale de Boa Vista, une des îles...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter