Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : faible mobilisation pour les élections municipales

Plus de six millions d’Ivoiriens étaient appelés à voter aux élections locales, dont le principal enjeu est de mesurer les forces en présence avant la présidentielle de 2020.

Les élections municipales et régionales n’ont pas mobilisé la population ivoirienne lors d’une journée de vote, qui fut marquée par différents incidents en province. A Abidjan, le taux de participation s’annonçait faible, excédant rarement 20% dans les bureaux de vote. Bureaux de  visités par l’AFP. Dans le Nord, des électeurs n’ont pas pu voter à cause de la défaillance du système électronique d’identification. Le « taux de participation est faible », ont précisé plusieurs présidents de bureaux de vote, à Korhogo, Ferkessedougou, Boundiali, Odienné, Minignan.

Le dépouillement était en cours samedi soir et les résultats officiels commenceront à être annoncés dimanche, a annoncé la Commission électorale indépendante (CEI). Des personnalités ont devancé l’annonce officiel des résultats pour annoncer, qui la défaite, qui le succès.

Ainsi, le maire de Fresco (sud), Alain Lobognon, un proche de Guillaume Soro, l’ancien chef de la rébellion et président de l’Assemblée nationale a « salué l’expression du jeu démocratique »sur son compte twitter, reconnaissant : « Les urnes ont parlé. J’ai finalement perdu la bataille. » Le parti Lider de l’opposant Mamadou Coulibaly a quand à lui, annoncé la victoire à Azaguié (50 km au Nord d’Abidjan) de l’ancien président de l’Assemblée nationale sur sa page Facebook. L’ancien international ivoirien de football, Bonaventure Kalou, qui faisait son entrée en politique comme indépendant, a lui assuré avoir remporté le scrutin à Vavoua (Centre-ouest).

Sur le plan politique, le scrutin était surtout un bras de fer entre le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), la coalition du président Alassane Ouattara, et son ancien allié le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de l’ancien président Henri Konan Bédié, qui a quitté l’alliance deux mois avant le scrutin.

A suivre donc, les résultats officiels, annoncés pour le dimanche qui viendront ainsi confirmer ou infirmer les dires des uns et des autres partis.

Source : Jeune Afrique

Le leader de l'Ira, mouvement politique qui lutte contre l'esclavagisme patenté en Mauritanie, est monté une nouvelle fois au créneau pour dénoncer une communication étatique à deux vitesses dans ce triste dossier. "Je suis d’accord avec le chef de l’Etat (Mohamed Ahmed El-Ghazouani) quand il dit que la Mauritanie n’institutionnalise...
La Mauritanie présente une singularité dans le monde arabe en attestant d'un taux de divorce oscillant entre 42 et 49 %, selon les estimations, bien que le gouvernement ne corrobore pas ces chiffres. Plus curieux encore, ce sont les femmes qui sont souvent à l'origine des ruptures.  D'après le site...
Une conférence de presse animée par l’association Les Victimes de Guillaume Soro (VGS) a eu lieu lundi 25 novembre 2019, à la Maison de la presse à Abidjan-Plateau. À cette occasion, le mouvement présidé par Kader Doumbia, ex-membre des Forces nouvelles (FN), a dénoncé les pratiques inorthodoxes de l’ex-secrétaire général des...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter