Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mauritanie : une manifestation en faveur de la libération du leader de l’IRA durement réprimée
Mauritanie esclavage IRA

Incarcéré par Nouakchott depuis le 14 août dernier, le député de l’opposition, Biram Dah Abeid, leader de l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), reste dans l’expectative. Au grand dam des militants de son mouvement qui se sont rassemblés en masse, lundi 1er octobre, devant l’Assemblée nationale. Et cela, afin de demander sa libération.

Malheureusement, la manifestation a vite tourné court puisque les “frondeurs” ont été dispersés avec fracas par les forces de l’ordre. “On a été frappés avec des grenades, il y a eu des blessés, qui sont partis à l’hôpital pour se faire soigner”, témoigne ainsi l’un deux auprès de RFI.  Avant de rappeler au passage que ce temps fort face au Parlement était programmé depuis une semaine.

De son côté, Mohamed Ould Maouloud, un autre militant, se veut plus catégorique et appelle “à mettre fin à cette humiliation d’un élu de la nation”. Et pour cause, Biram Dah Abeid, en détention préventive depuis un mois et demi, est le symbole de la lutte anti-esclavagiste en Mauritanie.

Pour rappel, ce pays a bien du mal à se défaire d’une réputation peu flatteuse : celle d’un Etat qui tolère contre vents et marées la pratique esclavagiste. Pire, Nouakchott , qui a aboli ce fléau en 1981, ne semble pas presser de voir les choses changer… Ce qui n’est pas le cas de l’IRA, dont l’action dérange au plus haut sommet de l’Etat.

Source : RFI

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le 5 mars dernier, à Yamoussoukro, le président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara a annoncé, devant les parlementaires réunis en Congrès, qu’il ne se présenterait pas à l’élection présidentielle de 2020. Ce tournant historique dans l’histoire de la Côte d’Ivoire a été motivé par une volonté de « transférer le...
Après le premier cas de Coronavirus 2019 (COVID-19) survenu le 11 mars 2020, le pays a enregistré trois autres cas le 14 mars 2020 et 2 nouveaux cas positifs le 16 mars 2020, portant le nombre total à six cas confirmés. Appuyée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et...
Après avoir fermé ses voies aériennes et terrestres, Nouakchott a instauré jeudi 19 mars un couvre-feu dans tout le pays dans le but d'enrayer la prolifération du nouveau coronavirus sur son territoire. Selon l'agence de presse chinoise, Xinhua, ce dernier débutera à compter du vendredi 20 mars entre 20 heures...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter