Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Niger : le choléra continue de sévir dans la région de Maradi
Niger épidémie de choléra

Le virus du choléra continue de toucher massivement la région nigérienne de Maradi (Centre-Sud), à la frontière nigériane. En atteste les derniers rapports du ministère de la Santé, relayés par l’ONU.

Et pour cause, alors qu’un précédent bilan onusien faisait état le 10 septembre dernier de 55 décès sur 2752 cas recensés, un nouveau document mis en ligne récemment confirme que l’épidémie prend de plus en plus de poids au Maradi avec 67 morts dénombrés sur plusieurs milliers de malheureux alités.

De ce fait, cette région pèse pas moins de 22% de ce fléau à l’échelle nationale. Néanmoins, les autorités nigériennes se veulent désormais rassurantes en confirmant que “moins d’une centaine de malades sont encore sous surveillance. Et cela, dans les sites d’isolement aménagés pour traiter gratuitement les personnes affectées”.

A contrario, ces dernières précisent également que l’épidémie s’est étendue, avec moins de gravité, à trois autres régions. A savoir, Dosso (Sud-Ouest), Tahoua (Ouest) et Zinder (Centre-Sud).

Pour rappel, le choléra est une infection diarrhéique aiguë provoquée par l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés par un vibrion qui provoque fortes diarrhées et vomissements. En conséquence, ce dernier peut entraîner une déshydratation sévère et la mort en l’absence de traitement.

Crédit photo : Pixnio

Source : Le Figaro

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que le Cameroun s'est vu retirer l'organisation de la CAN 2019 pour des raisons de retards logistiques, techniques et financiers, la Confédération africaine de football (CAF) a décidé en contrepartie que la CAN 2021, promise à la Côte d'Ivoire, sera finalement organisée... par le Cameroun. Abidjan devra en conséquence...
Régulièrement victime d’inondations catastrophiques, la capitale mauritanienne dispose désormais d'un dispositif d’assainissement des eaux digne de ce nom. De quoi limiter les impondérables et surtout fournir la population avec efficacité. Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a coupé vendredi 30 novembre le ruban du premier réseau d’assainissement moderne de...
Les autorités de Côte d’Ivoire ont annoncé la semaine dernière ; le 28 novembre la création d'un comité de suivi des projets financés ou cofinancés par la Chine en faveur de la Côte d'Ivoire.  Afin d’accompagner au mieux les projets financés ou cofinancés par leurs partenaires Chinois, les autorités ivoiriennes ont...
TRIBUNES LIBRES
« La critique est aisée, mais l’art est difficile » a-t-on coutume...

S’inscrire à la Newsletter