Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria : une enquête fédérale oblige la ministre des Finances à démissionner  

La ministre nigériane des Finances, Kemi Adeosun fait l’objet d’une enquête pour détention d’un certificat d’exemption du National Youth Service Corp non authentique. Le 14 septembre Kemi Adeosun a présenté sa démission au président nigérian Muhammadu Buhari.

 Le vendredi 14 septembre, la ministre nigériane des Finances, Kemi Adeosun, a présenté sa démission au chef de l’Etat qui l’a acceptée, indique un communiqué officiel.«Le président Muhammadu Buhari a accepté vendredi la démission de l’honorable ministre des Finances, Mme Kemi Adeosun. Le président a remercié la ministre pour ses services à la nation et lui a souhaité bonne chance dans ses futures occupations». Le texte précise que c’est le ministre du Budget, Zainab Ahmed, qui supervisera dorénavant le ministère des Finances.

Kemi Adeosun a tenu à expliquer les raisons de sa démission, en évoquant les conclusions d’une enquête fédérale dont elle fait l’objet et qui concerne son certificat d’exemption du National Youth Service Corp. Elle s’exprime ainsi dans une lettre rendue publique.

«Je suis aujourd’hui au courant des conclusions de l’enquête sur l’allégation faite sur un support en ligne selon laquelle le certificat d’exemption du National Youth Service Corp (NYSC) que j’avais présenté n’était pas authentique», a déclaré Kemi Adeosun dans sa lettre de démission. «Cela a été un choc pour moi et je crois que, conformément à l’intérêt porté par l’Administration à l’intégrité. Je dois faire ce qui est honorable et démissionner», a précisé la désormais ex-ministre.

Kemi Adeosun a ainsi donner sa version des faits, en expliquant n’être pas née et n’avoir pas grandi au Nigeria et n’ayant eu son premier passeport nigérian qu’à l’âge de 34 ans :

«J’ai obtenu mon premier passeport nigérian à l’âge de trente-quatre ans et lorsque j’ai déménagé, on s’est demandé si la loi NYSC s’appliquait à moi. Ayant demandé mon statut à NYSC, j’ai été informée que, en raison de mon passé de résidence et après avoir dépassé l’âge de trente ans, j’étais exemptée de l’obligation de servir. Jusqu’aux récents événements, cela restait ma compréhension» précise Kemi Adeosun pour convaincre de sa bonne foi. «Sur la base de ces conseils et avec les conseils et l’assistance de ceux-ci, j’ai pensé qu’il s’agissait d’associés de confiance, le NYSC a été sollicité pour obtenir une preuve documentaire de statut. J’ai ensuite reçu le certificat en question. N’ayant jamais travaillé au NYSC, visité les lieux, été au courant ou familière de leurs opérations, je n’avais aucune raison de soupçonner que le certificat était tout sauf authentique» a-t-elle poursuivi.

Pour conclure sa lettre Kemi Adeosun fait état de la fierté qu’elle a eu à servir le gouvernement actuel en s’adressant au président nigérian Muhammadu Buhari «Je suis fier que le Nigeria ait introduit de la discipline dans ses finances, qu’il ait identifié et poursuive une voie de croissance durable à long terme qui permettra de libérer le potentiel de cette grande économie. Sous votre direction, le Nigeria a pu sortir de la récession et a maintenant commencé à jeter les bases d’une croissance durable et de la création de richesses», a déclaré Adeosun.

«Le repositionnement de cette grande économie n’est pas une tâche à court terme et il n’y a pas de raccourcis. En effet, des décisions difficiles restent à prendre, mais je ne doute pas que vos investissements dans les infrastructures, la mobilisation des recettes et la rentabilité des dépenses publiques, apporteront richesse et opportunités pour tous les Nigérians «  exhortant Muhammadu Buhari à poursuivre sur la voe engagée.

Source : La Tribune Afrique

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mercredi 24 février 2021 à Abidjan, le docteur Assoa Adou, secrétaire général du front populaire ivoirien (FPI) proche de Laurent Gbagbo, a annoncé le retour de l’ex-président ivoirien en Côte d’Ivoire. Il  a révélé l’information au cours d’une rencontre qui s’est tenue en présence de madame Simone Éhivet Gbagbo (deuxième...
Le dauphin de Mahamadou Issoufou, Mohamed Bazoum est élu président du Niger avec 55,75% des voix. Le candidat du PNDS s’est imposé face à Mahamane Ousmane (44,25%). Le mardi 23 février 2021, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a annoncé les résultats de l’élection présidentielle « Les voix obtenues valides se...
L’élection législative en Côte d’Ivoire aura lieu le 6 mars 2021 dans 205 circonscriptions électorales. Selon le gouvernement ivoirien, 10.759 lieux de vote et 22.135 bureaux de vote abriteront le scrutin. La campagne électorale s’ouvrira vendredi 26 février 2021 à 00 heure et prendra fin le lendemain, jeudi 4 mars...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...