Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Togo ; la destination qui séduit de plus en plus les touristes

Le Togo a vu arriver 496 000 touristes (tourisme d’affaires compris)en 2017, soit 158 000 de plus un an auparavant. Le baromètre de l’Organisation mondiale du tourisme confirme la tendance : le Togo a enregistré un taux d’augmentation du nombre des touristes de 46,7% au cours de l’année 2017.

 C’est une surprise et une bonne surprise ; le Togo se place en seconde place au monde après l’Egypte qui a enregistré 55,1% d’augmentation de la fréquentation selon les dernières données de l’Organisation mondiale du tourisme. Ainsi au cours de l’année dernière le rapport indique que le Togo a accueilli 496 000 touristes en y incluant le tourisme d’affaires. Et ce sont donc 296 000 touristes de plus par rapport aux huit années précédentes. Années précédentes qui faisaient état d’un chiffre qui ne dépassait pas 200 000. En variation annuelle, ce nombre de 2017 représente 158 000 touristes de plus par rapport à un an plus tôt, où au total 338 000 arrivées avaient été enregistrées, soit un taux d’augmentation de 46,7%.

Selon l’Organisation mondiale du tourisme, ce taux enregistré par le pays ouest-africain est le second plus taux le plus élevé sur le plan mondial. C’est l’Egypte qui se place au premier rang. En effet l’Egypte a enregistré un taux de 55,1% pour 8,1 millions de touristes en 2017, contre 5,2 millions en 2016 et 14 millions en 2010.

La tendance lourde qui impacte le Togo est à observer dans un contexte de sous-région qui va à l’inverse de cette bonne nouvelle. En effet considérant la sous-région, le Togo est effectivement loin devant les pays voisins. Le Burkina Faso, par exemple enregistre un recul de -5,9% en 2017 affichant 143 000 touristes, contre 152 000 en 2016 et 274 000 en 2010.

Cette bonne nouvelle contraste cependant avec la réalité du Togo. Es chiffres sont étonnants. Un essor du tourisme alors le pays est entré dans une crise sociopolitique majeure, peut paraître paradoxale. La crise qui perdure ne peut en effet qu’avoir des conséquences sur les activités du secteur touristique.

«Je reste dubitatif par rapport à ce rapport de l’OMT. Je me demande comment ils ont recueilli les données et auprès de qui, pour arriver à de telles conclusions. L’année dernière, plusieurs arrivées à Lomé avaient été annulées quand la violence était montée d’un cran. Alors, je dis qu’il y a un problème avec ce rapport » déclare ainsi un voyagiste togolais.

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Côte d’Ivoire et le Ghana se sont entendus pour assurer un revenu minimum à leurs producteurs de cacao. Une politique volontariste de la part du premier producteur mondial qui s’exprime également à travers un nouveau plan de lutte contre le travail des enfants. Deux évènements qui prouvent que, s’il...
1600 tonnes, ce chiffre représente la surface hallucinante de déchets que comporte la capitale malienne. Mais aussi l'incapacité des pouvoirs publics à assurer la propreté et l'assainissement urbains. La situation est d'autant plus critique, que la période des pluies renforce les mauvaises odeurs et empêche l'eau de circuler normalement. Ce...
Le Ghana a signé avec la Banque mondiale un contrat d'achat de réductions d'émissions de gaz. Le contrat doit permettre au pays de bénéficier d'un financement pouvant aller jusqu'à 50 millions de dollars.  L'accord, signé entre le Ghana et le Fonds de partenariat sur le carbone forestier, une entité administrée...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter