Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie : le président gracie un pédophile, la police s’interpose
Adama Barrow

Gracié comme sept autres personnes durant la fête du Tabaski par le président Barrow en personne, un Norvégien connu pour être un pédophile notoire, notamment dans son pays, a été intercepté par la police dès sa sortie.

Cette affaire fait en effet désordre sur le territoire alors que la Gambie est amenée à tourner la page des frasques de Yahya Jammeh. Et cela, par l’intermédiaire du mandat d’Adama Barrow.

Le prédateur libéré est d’autant plus dangereux, qu’il a été condamné à de multiples reprises en Norvège pour des viols sur mineurs. Des crimes qui sont susceptibles de s’être reproduits à l’étranger.

Pire, le Scandinave est actuellement recherché par les autorités norvégiennes. Interpol a d’ailleurs été sollicité par Oslo pour l’arrêter en vue de son extradition.

Il est donc tout à fait curieux que l’intéressé fasse l’objet d’une grâce présidentielle… que l’administration gambienne, elle-même, ne peut justifier.

Crédit photo : Wikimédia 

Source : Dakar Actu

Article connexe : 

Côte d’Ivoire : les infanticides rituels se multiplient depuis le début de l’année

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement a annoncé avoir dissous le FNDC, principal groupement d’opposition. Le FNDC, une coalition de partis politiques, de syndicats et d’organisations de la société civile a appelé à une nouvelle journée de manifestation le 17 août. En Guinée, le collectif FNDC qui s’oppose à la junte au pouvoir a été...
Ce nouvel assaut djihadiste qui a fait 42 morts s’est déroulé dans un contexte complexe ; alors que le pouvoir malien repousse son historique allié français et se rapproche de la Russie.  Au Mali, quarante-deux soldats maliens ont été tués, dimanche, dans le nord-est près des frontières du Burkina Faso et...
Une manifestation contre le coût élevé de la vie a tourné à l’émeute le 10 août dans la capitale de la Sierra Leone, Freetown. Le 10 août, à Freetown, des manifestations ont dégénéré et causé la mort de deux policiers. Les manifestants protestaient contre la vie chère. Dans le quartier...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...