Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : un village brûlé en raison d’un fait divers
Attienkaha village ivoirien

Plusieurs dizaines de maisons du village de Attienkaha ont été brûlées par des jeunes issus de la ville voisine de Katiola (centre du pays). Ces derniers pensent que les villageois sont responsables de la mort de l’un des leurs.

Les dégâts sont tels que ce bourg de 1000 habitants semble désormais presque totalement désertique. De son côté, la gendarmerie a entamé ses investigations hier sous une fumée toujours palpable, alors que les casseroles, débris des maisons, et vêtements jonchaient le sol, relaie Jeune Afrique.

Du côté des habitants, le traumatisme est quant à lui bien présent. A l’image de Jeanne Ouattara, l’une des rares riveraines à ne pas avoir quitté les lieux : “Ils sont venus armés de gourdins, de couteaux, de fusils. Ils ont tout brûlé, pillé et poignardé des personnes. Il y a (même) des blessés”, fustige ainsi l’intéressée, non sans effroi.

Mais pourquoi tant de vandalisme alors ? Katia Touré, pasteur à Katiola, a tenté d’expliquer l’inexplicable : “Les jeunes sont furieux en raison de la disparition d’un jeune chauffeur de Katiola. Celui-ci n’a (en effet) pas donné signe de vie depuis qu’il a déposé à Attienkaha des habitants de Kasseme (un autre village ), venus à Katiola disputer un match de football.”

A suivre…

Source : Jeune Afrique 

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Sierra Leone est désormais dans le collimateur de la FIFA. L'instance internationale accuse en effet le gouvernement d'ingérence politique dans les affaires de la fédération nationale de football (SLFA). La commission sierra-léonaise anti-corruption (ACC) tente en effet d'avoir "le scalp" de plusieurs dirigeants de la SLFA suspectés d'avoir interféré...
Le gouvernement ivoirien souhaite que le secteur privé ne joue plus de rôle de représentation au sein de l'organe de direction du Conseil café-cacao (CCC), le jugeant trop divisé sur la question d'une harmonisation du système de vente du cacao entre Abidjan et Accra. Selon Jeune Afrique, "les autorités (invitent) en...
Alors que la consommation électrique annuelle de l'archipel pourrait doubler entre 2015 et 2020 (de 360 GWh à 670 GWh), les autorités cap-verdiennes visent 100% d'énergies renouvelables d'ici 7 ans. Et cela, afin de diminuer la facture énergétique. "Actuellement, avec une consommation d'électricité de 727 kWh par personne et par an, le Cap-Vert...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter