Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Niger souhaite mettre fin aux enlèvements à la frontière nigériane
Frontière Niger et Nigeria enlèvements

L’armée nigérienne intensifie depuis deux mois ses patrouilles à la frontière nigériane. Et cela, afin de lutter contre une recrudescence d’enlèvements perpétrés par des malfrats dissimulés dans la masse des réfugiés fuyant l’Etat de Zamfara.

Selon RFI, qui relaie l’information, “des familles entières traversent depuis quelques mois la frontière du Nigéria vers le Niger. Parmi eux des retournés, c’est-à-dire des Nigériens qui rentrent au pays. Mais aussi des Nigérians, souvent de proche parenté et bien accueillis de ce côté-ci de la frontière”.

Pour autant, des bandits profitent malheureusement de ce flux de personnes pour mettre en place un juteux business, confirme Zakari Oumarou, le gouverneur de la région frontalière de Maradi : “Ces derniers viennent à moto et enlèvent des personnes un peu aisées dans le but de collecter des rançons. Pour cela, ils s’associent à des Nigériens qui  facilitent ces enlèvements”, explique l’intéressé.

Une aide salvatrice de la population environnante

Face à ce fléau, Niamey renforcent donc les contrôles dans la zone. Le but du dispositif : assurer un filtrage parmi les réfugiés. En ce sens, les autorités façonnent progressivement une collaboration efficiente avec la population locale afin d’obtenir des renseignements sur les éventuels “perturbateurs”.

Il est d’ailleurs important de noter que ces précieuses informations bénéficient également “aux Etats fédérés du Nigéria qui prendront des mesures communes”, conclut le gouverneur.

Source : RFI

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Côte d’Ivoire et le Ghana se sont entendus pour assurer un revenu minimum à leurs producteurs de cacao. Une politique volontariste de la part du premier producteur mondial qui s’exprime également à travers un nouveau plan de lutte contre le travail des enfants. Deux évènements qui prouvent que, s’il...
1600 tonnes, ce chiffre représente la surface hallucinante de déchets que comporte la capitale malienne. Mais aussi l'incapacité des pouvoirs publics à assurer la propreté et l'assainissement urbains. La situation est d'autant plus critique, que la période des pluies renforce les mauvaises odeurs et empêche l'eau de circuler normalement. Ce...
Le Ghana a signé avec la Banque mondiale un contrat d'achat de réductions d'émissions de gaz. Le contrat doit permettre au pays de bénéficier d'un financement pouvant aller jusqu'à 50 millions de dollars.  L'accord, signé entre le Ghana et le Fonds de partenariat sur le carbone forestier, une entité administrée...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter