Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Niger souhaite mettre fin aux enlèvements à la frontière nigériane
Frontière Niger et Nigeria enlèvements

L’armée nigérienne intensifie depuis deux mois ses patrouilles à la frontière nigériane. Et cela, afin de lutter contre une recrudescence d’enlèvements perpétrés par des malfrats dissimulés dans la masse des réfugiés fuyant l’Etat de Zamfara.

Selon RFI, qui relaie l’information, “des familles entières traversent depuis quelques mois la frontière du Nigéria vers le Niger. Parmi eux des retournés, c’est-à-dire des Nigériens qui rentrent au pays. Mais aussi des Nigérians, souvent de proche parenté et bien accueillis de ce côté-ci de la frontière”.

Pour autant, des bandits profitent malheureusement de ce flux de personnes pour mettre en place un juteux business, confirme Zakari Oumarou, le gouverneur de la région frontalière de Maradi : “Ces derniers viennent à moto et enlèvent des personnes un peu aisées dans le but de collecter des rançons. Pour cela, ils s’associent à des Nigériens qui  facilitent ces enlèvements”, explique l’intéressé.

Une aide salvatrice de la population environnante

Face à ce fléau, Niamey renforcent donc les contrôles dans la zone. Le but du dispositif : assurer un filtrage parmi les réfugiés. En ce sens, les autorités façonnent progressivement une collaboration efficiente avec la population locale afin d’obtenir des renseignements sur les éventuels “perturbateurs”.

Il est d’ailleurs important de noter que ces précieuses informations bénéficient également “aux Etats fédérés du Nigéria qui prendront des mesures communes”, conclut le gouverneur.

Source : RFI

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans une communication publiée sur sa page Facebook, vendredi 20 novembre, Henri konan Bédié, le président de la coordination des partis politiques de l'opposition, regroupés au sein du Conseil National de Transition (CNT), annonce la suspension du dialogue avec Alassane Ouattara. « Nous avons engagé le combat, à la demande de toutes les...
Élu au premier tour avec 94,27% des voix, à l’issue d’une élection présidentielle boycottée par une partie de la population, Alassane Ouattara  invite l’opposition au dialogue alors que ses adversaires contestent la légitimité de son élection. Sous la houlette de Henri konan Bédié, les groupements de l’opposition, réunis au sein du Conseil...
Alors que le niveau de contamination reste très faible sur le continent, les pays se préparent à affronter une deuxième vague.  L’Afrique en cette période de pandémie mondiale semble montrer que le continent est moins atteint que le reste du monde. Neuf mois après l’apparition du Covid-19 en Afrique, le continent fait...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...