Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Ghana : Kofi Annan aura droit à des obsèques nationales
Kofi Annan Ghana ONU

L’ancien Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, décédé la semaine dernière, sera célébré comme il se doit dans son pays natal. Le Ghana organisera en effet le 13 septembre prochain des obsèques nationales à Accra. 

Selon Le Figaro, qui relaie l’information, « Kofi Annan, qui résidait en Suisse, sera enterré dans le nouveau cimetière militaire de (la capitale). ‘L’endroit le plus approprié pour l’accueillir’, a déclaré le président Nana Akufo-Addo, à l’issue d’une rencontre avec la famille du défunt ».

Ce dernier n’a d’ailleurs pas manquer de signifier auprès de la presse internationale que « Kofi Annan était l’un des hommes les plus illustres de sa génération ».

Avant de lui rendre hommage à nouveau : « C’était un grand frère pour moi. Il m’a donné beaucoup de conseils sur comment gérer des problèmes sensibles, donc c’est un tournant important dans ma vie. » Et de conclure : « Ce sera un événement majeur pour notre pays. »

Pour rappel, le Ghana a décrété une semaine de deuil suite au décès de son enfant prodigue.

Crédit photo : Wikimédia

Source : Le Figaro

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A l’occasion d'un procès marqué par une délocalisation inédite sur le sol libérien, un ex-rebelle sierra-léonais de 52 ans, jugé pour des crimes de guerre lors de la guerre civile au Liberia a été acquitté.  Dans son jugement, le tribunal finlandais basé à Tampere a considéré que «la défense avait...
Une nouvelle attaque meurtrière au Burkina Faso, dans la localité de Madjoari a fait pour victimes les habitants qui tentaient de fuir.  Le Burkina Faso doit faire face en ce moment à la multiplication des attaques meurtrières de djihadistes s’en prenant aux populations civiles et militaires.  La dernière en date,...
Ce nouveau drame souligne une fois encore les graves carences du système sanitaire public du Sénégal.   Faisant suite à l’affaire Astou Sokhna, une femme enceinte qui est morte après avoir attendu en vain une césarienne ; cette nouvelle affaire vient confirmer les carences du système sanitaire sénégalais. Ce sont onze...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...