Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : la portabilité des numéros mobiles effective en septembre

 

Le 3 septembre les Ivoiriens auront dorénavant la possibilité de changer d’opérateur en conservant leur numéro de téléphone.

Il s’agit bien grâce à cette mesure de renforcer la concurrence entre les opérateurs. La portabilité des numéros mobiles en Côte d’Ivoire sera donc opérationnelle le 3 septembre. Les tests menés jusqu’en avril 2018 ont été concluants et la démarche entre ainsi dans sa phase opérationnelle. D’après l’autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI) qui a délivré l’information. La nouvelle mesure permet aux consommateurs ivoiriens, de passer d’un opérateur à l’autre en conservant le même numéro mobile.

La portabilité du numéro favorise ainsi les mouvements sur un marché qui promet d’être bataillé. Cette mesure est supposée bénéficier au consommateur. Celui-ci peut donc dorénavant décider de changer d’opérateur sans perdre ses contacts, ses données personnelles ou sans courir le risque que ses contacts le perdent. La concurrence se trouve ainsi affermie entre les différents opérateurs télécoms « Elle motive les opérateurs à fournir de meilleures prestations, en termes d’innovation, de qualité de service, de tarifs pour conserver leurs clients (…) Elle garantit le libre arbitre du consommateur qui a, dès lors, la possibilité, lorsqu’il n’est pas satisfait de son opérateur, de s’abonner à l’opérateur de son choix sans être obligé de renoncer à son numéro ou d’en acquérir un autre », a déclaré Bilé Diéméléou, le directeur général de l’ARTCI. La portabilité des numéros mobiles redonne le pouvoir au consommateur.

En Côte d’Ivoire trois opérateurs se partagent le gros du marché, notamment Orange, MTN et Moov. Sur le marché, avec un taux de pénétration de la téléphonie mobile évalué à 130,62%, Orange se hisse à la première place avec 42% des 32,6 millions d’abonnements contre 34% pour MTN et 24% pour Moov, selon les données du premier trimestre 2018 diffusées par l’autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire. Les positions de chacun devraient évoluer au gré des offres que les dits-opérateurs ne manqueront pas de faire aux consommateurs pour les fidéliser ou les conquérir.

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Dans un message vidéo diffusé sur Internet, samedi 19 septembre 2020, le président du congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), Charles Blé Goudé, s’est exprimé sur la situation politique en Côte d’ivoire.  L’ex-Codétenu de Laurent Gbagbo à la cour pénale internationale, qui demande au président...
Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter