Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : la portabilité des numéros mobiles effective en septembre

 

Le 3 septembre les Ivoiriens auront dorénavant la possibilité de changer d’opérateur en conservant leur numéro de téléphone.

Il s’agit bien grâce à cette mesure de renforcer la concurrence entre les opérateurs. La portabilité des numéros mobiles en Côte d’Ivoire sera donc opérationnelle le 3 septembre. Les tests menés jusqu’en avril 2018 ont été concluants et la démarche entre ainsi dans sa phase opérationnelle. D’après l’autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI) qui a délivré l’information. La nouvelle mesure permet aux consommateurs ivoiriens, de passer d’un opérateur à l’autre en conservant le même numéro mobile.

La portabilité du numéro favorise ainsi les mouvements sur un marché qui promet d’être bataillé. Cette mesure est supposée bénéficier au consommateur. Celui-ci peut donc dorénavant décider de changer d’opérateur sans perdre ses contacts, ses données personnelles ou sans courir le risque que ses contacts le perdent. La concurrence se trouve ainsi affermie entre les différents opérateurs télécoms « Elle motive les opérateurs à fournir de meilleures prestations, en termes d’innovation, de qualité de service, de tarifs pour conserver leurs clients (…) Elle garantit le libre arbitre du consommateur qui a, dès lors, la possibilité, lorsqu’il n’est pas satisfait de son opérateur, de s’abonner à l’opérateur de son choix sans être obligé de renoncer à son numéro ou d’en acquérir un autre », a déclaré Bilé Diéméléou, le directeur général de l’ARTCI. La portabilité des numéros mobiles redonne le pouvoir au consommateur.

En Côte d’Ivoire trois opérateurs se partagent le gros du marché, notamment Orange, MTN et Moov. Sur le marché, avec un taux de pénétration de la téléphonie mobile évalué à 130,62%, Orange se hisse à la première place avec 42% des 32,6 millions d’abonnements contre 34% pour MTN et 24% pour Moov, selon les données du premier trimestre 2018 diffusées par l’autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire. Les positions de chacun devraient évoluer au gré des offres que les dits-opérateurs ne manqueront pas de faire aux consommateurs pour les fidéliser ou les conquérir.

Source : La Tribune Afrique

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Sierra Leone est désormais dans le collimateur de la FIFA. L'instance internationale accuse en effet le gouvernement d'ingérence politique dans les affaires de la fédération nationale de football (SLFA). La commission sierra-léonaise anti-corruption (ACC) tente en effet d'avoir "le scalp" de plusieurs dirigeants de la SLFA suspectés d'avoir interféré...
Le gouvernement ivoirien souhaite que le secteur privé ne joue plus de rôle de représentation au sein de l'organe de direction du Conseil café-cacao (CCC), le jugeant trop divisé sur la question d'une harmonisation du système de vente du cacao entre Abidjan et Accra. Selon Jeune Afrique, "les autorités (invitent) en...
Alors que la consommation électrique annuelle de l'archipel pourrait doubler entre 2015 et 2020 (de 360 GWh à 670 GWh), les autorités cap-verdiennes visent 100% d'énergies renouvelables d'ici 7 ans. Et cela, afin de diminuer la facture énergétique. "Actuellement, avec une consommation d'électricité de 727 kWh par personne et par an, le Cap-Vert...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter