Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sierra Leone : le ministère de la Santé craint une nouvelle épidémie du virus Ebola
Sierra Leone chauve-souris Ebola

La psychose est vraisemblablement de retour en Sierra Leone. Et pour cause, deux ans après la fin de l’épidémie Ebola – responsable de la mort de plus de 11 000 personnes en Afrique de l’Ouest – le virus refait surface dans le nord du territoire (district de Bombali). Et cela, par l’intermédiaire des chauves-souris.

“Par mesure de précaution, les gens devraient s’abstenir de manger des chauves-souris”, indique le porte-parole du ministère dans un communiqué relayé par le site VOA Afrique. L’animal serait en effet porteur de la maladie, souligne l’intéressé.

Cependant, les investigations d’usage ne suffissent pas pour l’instant à mesurer avec certitude la dangerosité de la situation, ajoute le haut responsable, Amara Jambai :

“A l’heure actuelle, on ne sait pas encore si le virus Ebola de Bombali a été transmis à l’homme. Ou s’il est cause de maladie chez l’homme. Mais il a le potentiel pour infecter les cellules humaines”, insiste-t-il.

Freetown appelle au calme

Avant de tempérer son propos : “Il s’agit (simplement) de premières étapes. La population doit (garder son calme) en attendant la poursuite des recherches”.

Pour rappel, la plus grande épidémie de fièvre hémorragique date de 2013 et trouve sa source dans le sud de la Guinée. Un cataclysme qui ne manqua pas de se propager au Liberia et… en Sierra Leone, deux pays frontaliers.

Crédit photo : Wikipédia 

Articles connexes : 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Trois projets de développement dans les secteurs de la santé et de l'enseignement et pour l'amélioration de la gouvernance seront financés grâce à un budget de 245 milliards de francs CFA que la Banque mondiale alloue à l'Etat ivoirien. La Côte d'Ivoire bénéficie du soutien de la Banque mondiale pour la...
Au Nigéria, le président Muhammadu Buhari a annoncé qu’une loi sur le salaire minimum fixe désormais celui-ci à 30 000 nairas, alors qu’il s’élevait jusqu’à maintenant à 18 000 nairas. A noter que seules les entreprises de moins de 25 salariés seront exemptées de la hausse.  Le président Muhammadu Buhari...
Les experts médico-légaux de la Police gambienne en collaboration avec la Commission Vérité et réconciliation et réparations ont mis à jour le 17 avril une fosse commune au sein même de la caserne militaire de Yundum à 16 km de Banjul. Selon les premières informations délivrées par les autorités gambiennes,...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter