Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sierra Leone : le ministère de la Santé craint une nouvelle épidémie du virus Ebola
Sierra Leone chauve-souris Ebola

La psychose est vraisemblablement de retour en Sierra Leone. Et pour cause, deux ans après la fin de l’épidémie Ebola – responsable de la mort de plus de 11 000 personnes en Afrique de l’Ouest – le virus refait surface dans le nord du territoire (district de Bombali). Et cela, par l’intermédiaire des chauves-souris.

“Par mesure de précaution, les gens devraient s’abstenir de manger des chauves-souris”, indique le porte-parole du ministère dans un communiqué relayé par le site VOA Afrique. L’animal serait en effet porteur de la maladie, souligne l’intéressé.

Cependant, les investigations d’usage ne suffissent pas pour l’instant à mesurer avec certitude la dangerosité de la situation, ajoute le haut responsable, Amara Jambai :

“A l’heure actuelle, on ne sait pas encore si le virus Ebola de Bombali a été transmis à l’homme. Ou s’il est cause de maladie chez l’homme. Mais il a le potentiel pour infecter les cellules humaines”, insiste-t-il.

Freetown appelle au calme

Avant de tempérer son propos : “Il s’agit (simplement) de premières étapes. La population doit (garder son calme) en attendant la poursuite des recherches”.

Pour rappel, la plus grande épidémie de fièvre hémorragique date de 2013 et trouve sa source dans le sud de la Guinée. Un cataclysme qui ne manqua pas de se propager au Liberia et… en Sierra Leone, deux pays frontaliers.

Crédit photo : Wikipédia 

Articles connexes : 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus de six millions d’Ivoiriens étaient appelés à voter aux élections locales, dont le principal enjeu est de mesurer les forces en présence avant la présidentielle de 2020. Les élections municipales et régionales n'ont pas mobilisé la population ivoirienne lors d'une journée de vote, qui fut marquée par différents incidents...
Alors que s’engage la deuxième phase du Programme d’urgence de développement communautaire ( PUDC), Jule Diop le ministre délégué auprès du Premier ministre déclare que l’Etat s’engagerait plus précisément au sein du PUDC. Le Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC) le projet phare au Sénégal qui a été lancé il...
Le président Buhari est déterminé : les contribuables nigérians détenteurs d’actifs à l’étranger ont douze mois, à compter du lundi 8 octobre, pour régulariser leurs situations fiscales. Ils ont douze mois pour bénéficier d'une amnistie fiscale.  On sait le président Muhammadu Buhari, champion de la lutte contre la corruption. Suivant sa...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter