Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Bénin se dote d’une nouvelle charte régissant le financement public des partis politiques
Bénin Assemblée nationale charte politique

Adoptée jeudi par les parlementaires béninois, la nouvelle charte régissant le financement public des partis politiques vient encadrer une sphère juridique jugée “perméable”. Et cela, en raison des nombreux abus constatés en la matière.

“Composée de 70 articles répartis en huit titres, (le texte) découle d’une initiative du député Louis Vlavonou qui vise à actualiser la charte des partis politiques en vigueur jusque-là. Le but : favoriser la recomposition des forces (en présence). Et sonner le glas de la pléthore de partis politiques, en l’occurrence des micro-partis créés à la veille des élections.”

Relayée par le média, Les Pharaons, cette disposition novatrice vient mettre de l’ordre “dans la fourmilière”. En limitant de facto “les ponctions” inutiles opérées sur les deniers du contribuable.

De ce fait, une formation devra désormais se doter de quinze membres fondateurs par commune pour prendre part aux futures échéances électorales. Auparavant, seuls 10 membres suffisaient au niveau départemental.

La Céna aux manettes

Mais ce n’est pas tout, puisque la Commission électorale nationale autonome s’est vue confier la gestion de ce dossier. Enfin, deux conditions voient également le jour pour qu’un parti puisse jouir de l’aide étatique :

  • Avoir obtenu un nombre de députés correspondant à un cinquième du nombre de sièges composant l’Assemblée nationale. Et cela, lors des élections législatives précédant l’exercice au cours duquel le financement est acquis
  • Ces députés doivent par ailleurs couvrir au minimum un quart du nombre total des circonscriptions béninoises

Source : Les Pharaons 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que le Cameroun s'est vu retirer l'organisation de la CAN 2019 pour des raisons de retards logistiques, techniques et financiers, la Confédération africaine de football (CAF) a décidé en contrepartie que la CAN 2021, promise à la Côte d'Ivoire, sera finalement organisée... par le Cameroun. Abidjan devra en conséquence...
Régulièrement victime d’inondations catastrophiques, la capitale mauritanienne dispose désormais d'un dispositif d’assainissement des eaux digne de ce nom. De quoi limiter les impondérables et surtout fournir la population avec efficacité. Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a coupé vendredi 30 novembre le ruban du premier réseau d’assainissement moderne de...
Les autorités de Côte d’Ivoire ont annoncé la semaine dernière ; le 28 novembre la création d'un comité de suivi des projets financés ou cofinancés par la Chine en faveur de la Côte d'Ivoire.  Afin d’accompagner au mieux les projets financés ou cofinancés par leurs partenaires Chinois, les autorités ivoiriennes ont...
TRIBUNES LIBRES
« La critique est aisée, mais l’art est difficile » a-t-on coutume...

S’inscrire à la Newsletter