Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Bénin se dote d’une nouvelle charte régissant le financement public des partis politiques
Bénin Assemblée nationale charte politique

Adoptée jeudi par les parlementaires béninois, la nouvelle charte régissant le financement public des partis politiques vient encadrer une sphère juridique jugée “perméable”. Et cela, en raison des nombreux abus constatés en la matière.

“Composée de 70 articles répartis en huit titres, (le texte) découle d’une initiative du député Louis Vlavonou qui vise à actualiser la charte des partis politiques en vigueur jusque-là. Le but : favoriser la recomposition des forces (en présence). Et sonner le glas de la pléthore de partis politiques, en l’occurrence des micro-partis créés à la veille des élections.”

Relayée par le média, Les Pharaons, cette disposition novatrice vient mettre de l’ordre “dans la fourmilière”. En limitant de facto “les ponctions” inutiles opérées sur les deniers du contribuable.

De ce fait, une formation devra désormais se doter de quinze membres fondateurs par commune pour prendre part aux futures échéances électorales. Auparavant, seuls 10 membres suffisaient au niveau départemental.

La Céna aux manettes

Mais ce n’est pas tout, puisque la Commission électorale nationale autonome s’est vue confier la gestion de ce dossier. Enfin, deux conditions voient également le jour pour qu’un parti puisse jouir de l’aide étatique :

  • Avoir obtenu un nombre de députés correspondant à un cinquième du nombre de sièges composant l’Assemblée nationale. Et cela, lors des élections législatives précédant l’exercice au cours duquel le financement est acquis
  • Ces députés doivent par ailleurs couvrir au minimum un quart du nombre total des circonscriptions béninoises

Source : Les Pharaons 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Comme cela était attendu, le président sortant Alpha Condé a annoncé sa candidature à sa propre succession, après avoir fait modifier la Constitution guinéenne pour lui permettre de briguer un troisième mandat. Boycotté par l’opposition, le referendum a accouché d’un texte très controversé, menaçant d’attiser les tensions à l’approche du...
Alors que notre pays traverse une grave crise sociopolitique et que la tentative de médiation sous-régionale de la CEDEAO n’a fait qu’accroître le mécontentement de l’opposition envers le Président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), les rumeurs et fausses informations prolifèrent sur la toile. Le fils du président, Karim Keïta, fait les...
Alors qu'Isatu Touray, vice-présidente gambienne, souffre désormais du nouveau coronavirus, le chef d'Etat, Adama Barrow, a choisi mercredi 29 juillet de se mettre en quarantaine; Les mesures sanitaires liées au Covid-19 l'imposant en toute logique. "M. Barrow sera en isolement pour deux semaines", a confirmé le même jour sur Twitter...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter