Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mauritanie/législatives : l’IRA veut frapper un grand coup
Mauritanie esclavage IRA

Après avoir conclu une alliance avec le parti Sawab au mois de mai dernier, l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) compte marquer de son empreinte les élections législatives du 1er septembre. Pour cela, la formation dirigée par Biram Dah Abeid compte infléchir les mœurs locaux en présentant une ancienne esclave.

La Mauritanie a bien du mal à se défaire d’une réputation peu flatteuse : celle d’un Etat qui tolère contre vents et marées la pratique esclavagiste. Pire, Nouakchott , qui a aboli ce fléau en 1981, ne semble pas presser de voir les choses changer… Ce qui n’est pas le cas de l’IRA, dont l’action dérange au plus haut sommet de l’Etat.

Pour autant, les choses pourraient bientôt changer puisque l’ONG – jusque-là ignorée par le gouvernement de Mohamed Ould Abdel Aziz et même persécutée – a convaincu le parti Sawab (légitimé par les autorités) de conclure une alliance permettant de lancer dans le grand bain politique des militants anti-esclavagistes.

Secouer la fourmilière

Ainsi, comme le révèle Jeune Afrique, Habi Mint Rabah va se confronter aux joutes législatives. Une candidature aussi symbolique que percutante puisque cette dernière est une ancienne esclave libérée en 2008 grâce au mouvement IRA. Et cela, après trente-cinq ans de captivité !

De quoi sensibiliser une opinion publique relativement peu concernée par une pratique d’un autre temps.

Source : Jeune Afrique 

Halima Cissé est l’heureuse maman de cinq filles et quatre garçons. Les enfants se portent tous bien. Alors qu’Halima Cissé pensait être enceinte de sept enfants, l’accouchement a révélé la présence de non pas sept bébés mais neuf.  La jeune femme a accouché au Maroc, où elle était accueillie pour...
A l’ouest du Niger, dans la région de Tahoua, une attaque armée contre la garde nationale a fait 16 morts, 6 blessés et un disparu. La région de Tillia où s’est déroulée une nouvelle attaque terroriste le 1er mai est soumise aux attaques djihadistes depuis 2012. La région de Tahoua,...
L’emblème de la Côte d’Ivoire est en train de disparaître.  Les éléphants sont en train de disparaître de l’écosystème ivoirien. Le nombre des spécimens recensés, a baissé de cinquante pour cent, en trente ans. En cause, les effets conjugués de la déforestation et du braconnage. Et d’aboutir à un constat...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...