Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Cap-Vert : l’Alouette de Raso sauvée in extremis de l’extinction
Alouette de Raso Cap-Vert

De plus en plus rare – au point de disparaître de la surface terrestre – l’Alouette de Raso qui vit sur l’îlot cap-verdien éponyme (7 km2) est sur le point de trouver un second souffle, souligne l’association LPO.

“L’Alouette de Raso est l’un des oiseaux les plus rares du monde, victime du changement climatique et de prédateurs envahissants. En effet la pluviométrie variable selon les années influence fortement la disponibilité en nourriture pour vivre et se reproduire. En 2004, après plusieurs années consécutives de sécheresse, celle-ci était (même) proche de l’extinction, avec une population de seulement 60 oiseaux.”

Il était donc urgent d’agir afin de préserver l’une des espèces les moins fournies de la planète, car l’ouragan Fred – qui a lourdement frappé l’Archipel en 2015 – n’a fait qu’aggraver la situation. L’Île de Santa Luzia, toujours au Cap-Vert, a donc été choisie pour “relancer la machine”. Et cela, pour une raison très simple puisqu’elle abrite de nombreux fossiles démontrant que l’Alouette avait une répartition beaucoup plus étendue avant le début de la colonisation humaine au 15 ème siècle.

“Ainsi en 2013, les travaux de préparation de Santa Luzia pour la réintroduction ont commencé. Cette île – abandonnée par les humains dans les années 1970 à l’exception de quelques abris temporaires utilisés par les pêcheurs et avec une végétation similaire à Raso – (s’imposait en conséquence d’elle-même) pour la création d’un futur bastion, une fois les espèces envahissantes enlevées.”

D’autant plus qu’après plusieurs années de pluie, l’Alouette a retrouvé une population non négligeable avec plus de 1000 oiseaux recensés en 2018. L’heure de “la rédemption” sonne donc de mille feux.

Crédit photo : Wikimédia 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter