Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
A Dakar, le président Xi Jinping confirme le renforcement des liens avec l’Afrique

 Le président chinois Xi Jinping en visite a Dakar renouvelle la volonté de son pays de nouer des partenariats économiques solides en Afrique.

 En 20 ans l’Afrique est devenue l’un des partenaires économiques stratégiques de la Chine. La Chine entend affermir ses positions sur le continent. Et c’est bien le message qu’est venu diffuser in situ le président Chinois Xi Jinping lors d’une tournée qui commence par Dakar et le mènera également au Rwanda et en Afrqiue du Sud. Afrique du Sud où se tiendra un sommet des pays du BRICS : Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud. Xi Jinping est à Dakar pour deux jours, et ce depuis le 21 juillet.

Les présidents chinois et sénégalais se sont exprimés lors d’une conférence de presse conjointe. Xi Jinping a ainsi loué le dynamisme économique du continent africain : « Chaque fois que je viens en Afrique, j’ai vu le dynamisme du continent et les aspirations de son peuple pour le développement. (…), Je suis très confiant dans l’avenir des relations sino-africaines », a déclaré Jinping Xi. Le dimanche 22 juillet, le président a inauguré un complexe sportif ultramoderne de 22 000 places à Pikine dans la banlieue de Dakar. L’ouvrage a été construit par une entreprise chinoise et sera dédié à la lutte qui le premier sport national au Sénégal. Le coût global du chantier se monte à 32 milliards de Fcfa, soit 57 millions de dollars.

L’Afrique se présente comme l’un des tous premiers partenaires économiques et stratégiques de la Chine. La Chine investit très largement dans les projets d’infrastructures. Ces infrastructures sont gérées et financées à des tarifs préférentiels par la Chine. Et ce en conformité avec la dynamique favorisée par la Chine via l’initiative « Belt and Road » de Xi Jinping qui ambitionne la construction d’un réseau de transport reliant la Chine par terre et mer à l’Asie du Sud-Est, à l’Europe et à l’Afrique. Dans ce cadre « Belt and Road », la Chine a promis d’investir à hauteur de 126 milliards de dollars. Ainsi par exemple, au Sénégal des prêts chinois ont financé une autoroute reliant la capitale Dakar à Touba. Les deux pays entérinent la bonne entente sénagalo-chinoise en planifiant diverses conventions et accords de partenariat.

L’ambition de la Chine est précise : que l’Afrique se comporte en soutien politique notamment dans son bras de fer avec Taiwan. On constate d’ailleurs que la diplomatie chinoise est parvenue à faire en sorte que sorte que tous les pays africains rompent leurs relations diplomatiques avec Taïwan, Swaziland exceptée. L’avenir dira si les partenariats noués seront viables, si les pays africains honoreront leurs engagements sous peine d’être dans l’obligation de céder des parts dans des secteurs stratégiques.

Source : La tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Samedi 21 mai 2022, une attaque djihadiste à priori perpétrée par l’Organisation État islamique de l’Afrique de l’Ouest (EIAO), a fait au moins 30 morts dans le village de Mudu, dans l’État de Borno, près de la frontière avec le Tchad, dans la région Nord-Est du Nigeria. Il s’agirait d’une...
Les corps sans vie des huit mineurs bloqués à 700 mètres sous terre depuis le 16 avril dernier, dans la mine de Perkoa au Burkina Faso, ont finalement été retrouvés. A Perkoa, le temps semblait s’être figé depuis le 16 avril 2022. Quarante jours. Quarante jours de recherches effrénées pour...
Alpha Condé qui est âgé de 84 ans est autorisé à quitter le pays et ce en dépit des poursuites engagées contre lui.   Le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) a pris la décision d’autoriser Alpha Condé, l'ancien président renversé en 2021, à se rendre à l'étranger pour...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...