Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : un imam incarcéré pour apologie du djihadisme
Imam Abidjan djihadisme

L’imam Aguib Touré, qui officie à Abidjan, est incarcéré depuis plus d’une semaine à la maison d’arrêt et de correction de la capitale économique ivoirienne. Ce dernier est accusé “d’apologie du djihadisme”.

Selon le procureur de la République, Richard Adou, l’intéressé “est poursuivi pour des faits de xénophobie, d’incitation à la haine, et d’apologie du djihadisme”. Mais aussi pour avoir “appelé les musulmans à ne pas inscrire leurs enfants dans les écoles chrétiennes ou protestantes”… Et spécifier “qu’aucun gendarme n’ira au paradis”.

Ces allégations sont d’autant plus regrettables que les sermons de l’imam sont largement diffusés sur les réseaux sociaux. Aguib Touré, toujours en détention provisoire, risque donc cinq à dix ans de prison, précise le Parquet.

Le Grand-Bassam toujours dans les mémoires

Visiblement dépassé, son avocat n’a rien trouvé de mieux à dire en retour que le profil de son client ne collait absolument pas avec la réalité : “Ses inculpations l’ont profondément meurtri, il répugne les actes de terrorisme”, a-t-il insisté auprès de la presse.

Pour rappel, la population ivoirienne reste encore profondément marquée par l’attentat de la station balnéaire du Grand-Bassam de mars 2016 au cours duquel 19 personnes perdirent la vie.

Source : Le Figaro

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Malgré une croissance au beau fixe et une stabilité politique retrouvée, la Côte d’Ivoire reste confrontée à d’importants défis, notamment les conditions de vie des enfants. Des acteurs de premier plan, tels que la Première Dame, Dominique Nouvian Ouattara, ou Koffi Victor, inspecteur d’éducation et directeur du Centre d’accueil de...
Enlevées la semaine dernière alors qu'elles sortaient d'un taxi de Kumasi, deuxième ville du Ghana, les deux canadiennes âgées respectivement de 19 et 20 ans, et membres de l'ONG, Youth Challenge International, ont finalement retrouvé la liberté mercredi matin, annonce Accra. Qui ne précise pas si paiement d'une rançon il...
Le ministre de la Justice du Sénégal a saisi le Procureur général de la cour d'appel de Dakar afin d'ouvrir une enquête sur la gestion des contrats pétroliers et gaziers dans le cadre des révélations de la BBC. Suite à la diffusion d'un reportage par la chaine britannique BBC qui...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter