Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Bénin : la CEDEAO lance le marché de l’électricité de la sous-région

C’est à Cotonou au Bénin que le ministre béninois du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, a lancé le marché régional de l’électricité en présence de 13 ministres en charge de l’énergie des pays membres de la La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

La structure a été lancée officiellement vendredi 29 juin à Cotonou ; qui est la ville hébergeant le siège du système d’échange d’énergie électrique ouest-africain. Dorénavant la CEDEAO dispose de son propre marché régional de l’électricité. Le ministre béninois du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané a déclaré lors de l’inauguration que ce marché propre à la région devra contribuer fortement au développement économique de l’espace CEDEAO. Cette démarche viendra palier les insuffisances en approvisionnement de qualité et en quantité d’électricité. Il s’agira également d’initier une démarche de développement durable plus affirmée en ce qui concerne la sous-région.

« La mise en place du marché régional de l’électricité est nécessaire pour résoudre le problème de la répartition inégale des ressources énergétiques entre les pays, et pour combler le fossé entre l’offre et la demande d’électricité » a ainsi précisé le ministre béninois en charge de l’énergie électrique, Jean-Claude Houssou.

A terme, les objectifs sont clairement identifiés : l’intégration régionale du secteur électrique ouest-africain dans un marché unifié permettant aux populations des Etats membres de l’organisation sous-régionale ouest-africaine de bénéficier d’un approvisionnement électrique régulier, fiable et à un coût compétitif. L’accès à l’électricité des pays de l’espace communautaire est encore faible, puisque le taux moyen d’accès est de moins de 40%. Et ce alors que par comparaison, le taux moyen d’accès en Asie de l’est et Pacifique atteint 97%, et en Amérique latine et les Caraïbes 98%.

Le ministre béninois du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané a précisé que les infrastructures de régulation du marché ont été édifiées afin de palier cette fragilité. Ainsi l’Autorité de régulation régionale du secteur de l’électricité de la Cédéao (ARREC) a été créée en janvier 2018 au nord de Cotonou ; à Abomey-Calavi. Les locaux du marché régional de l’électricité seront situés également à Abomey-Calavi, et seront opérationnels en 2019.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Sierra Leone est désormais dans le collimateur de la FIFA. L'instance internationale accuse en effet le gouvernement d'ingérence politique dans les affaires de la fédération nationale de football (SLFA). La commission sierra-léonaise anti-corruption (ACC) tente en effet d'avoir "le scalp" de plusieurs dirigeants de la SLFA suspectés d'avoir interféré...
Le gouvernement ivoirien souhaite que le secteur privé ne joue plus de rôle de représentation au sein de l'organe de direction du Conseil café-cacao (CCC), le jugeant trop divisé sur la question d'une harmonisation du système de vente du cacao entre Abidjan et Accra. Selon Jeune Afrique, "les autorités (invitent) en...
Alors que la consommation électrique annuelle de l'archipel pourrait doubler entre 2015 et 2020 (de 360 GWh à 670 GWh), les autorités cap-verdiennes visent 100% d'énergies renouvelables d'ici 7 ans. Et cela, afin de diminuer la facture énergétique. "Actuellement, avec une consommation d'électricité de 727 kWh par personne et par an, le Cap-Vert...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter