Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : le gouvernement officialise la carte professionnelle pour les commerçants
Côte d'Ivoire Carte professionnelle

Afin de lutter contre le commerce informel, le gouvernement d’Alassane Ouattara a intégré dans son plan d’actions prioritaires 2017-2020 la mise en place d’une carte professionnelle pour les commerçants. Et cela, afin de lutter contre l’économie informelle.

Cette mesure a été officialisée samedi 30 juin par Soumahoro Farikou, le président du conseil d’administration de la Fédération nationale des acteurs du commerce de Côte d’Ivoire (FENACCI).

Le but : réduire les activités non déclarées des commerçants et entrepreneurs grâce à un système de contrôle efficient. Ces derniers seront ainsi classés par filières et catégories, les espaces commerciaux seront de leur côté cartographiés. Enfin, ce dispositif leur assurera également un meilleur accès au financement ou encore au visa.

Une carte professionnelle valable deux ans

Logistiquement parlant, c’est le groupement Universal Technology-Office Nationale d’Identification qui a été sélectionné comme opérateur technique pour l’opération d’identification et de délivrance du précieux sésame d’une durée de validité de deux ans. Ce marché était d’ailleurs soumis à un appel d’offres international.

Pour information, le coût des cartes varie entre 10500 et 75 000 FCFA en fonction du chiffre d’affaires prévisionnel.

Crédit photo : Wikipedia

Source : Koaci

Un texte sera présenté sous peu au Parlement afin d’abolir la peine de mort. La peine capitale était à ce jour, maintenue dans l’arsenal juridique malgré un moratoire de fait sur les exécutions, a déclaré Umaru Napoleon Koroma le vice-ministre de la justice. En Sierra Leone, la Constitution de 1991...
Alors que le continent Africain se comporte mieux que l’Europe, l’Asie, et l’Amérique avec moins de 5 millions de cas déclarés, les campagnes de vaccination sont délaissées par les populations qui montre un certain scepticisme. L’Afrique s’apprête à rendre ses doses de vaccins alors même que la pénurie en la matière...
Alassane Ouattara a fait savoir au FMI le 10 mai, qu’une plus grande représentativité des pays africains au sein de l’institution est souhaitable. Lundi 10 mai, le chef de l’État ivoirien a appelé de ses vœux que les pays africains soient mieux représentés au FMI, rappelant que « quarante-six pays d’Afrique...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...