Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : le gouvernement officialise la carte professionnelle pour les commerçants
Côte d'Ivoire Carte professionnelle

Afin de lutter contre le commerce informel, le gouvernement d’Alassane Ouattara a intégré dans son plan d’actions prioritaires 2017-2020 la mise en place d’une carte professionnelle pour les commerçants. Et cela, afin de lutter contre l’économie informelle.

Cette mesure a été officialisée samedi 30 juin par Soumahoro Farikou, le président du conseil d’administration de la Fédération nationale des acteurs du commerce de Côte d’Ivoire (FENACCI).

Le but : réduire les activités non déclarées des commerçants et entrepreneurs grâce à un système de contrôle efficient. Ces derniers seront ainsi classés par filières et catégories, les espaces commerciaux seront de leur côté cartographiés. Enfin, ce dispositif leur assurera également un meilleur accès au financement ou encore au visa.

Une carte professionnelle valable deux ans

Logistiquement parlant, c’est le groupement Universal Technology-Office Nationale d’Identification qui a été sélectionné comme opérateur technique pour l’opération d’identification et de délivrance du précieux sésame d’une durée de validité de deux ans. Ce marché était d’ailleurs soumis à un appel d’offres international.

Pour information, le coût des cartes varie entre 10500 et 75 000 FCFA en fonction du chiffre d’affaires prévisionnel.

Crédit photo : Wikipedia

Source : Koaci

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A l’occasion d'un procès marqué par une délocalisation inédite sur le sol libérien, un ex-rebelle sierra-léonais de 52 ans, jugé pour des crimes de guerre lors de la guerre civile au Liberia a été acquitté.  Dans son jugement, le tribunal finlandais basé à Tampere a considéré que «la défense avait...
Une nouvelle attaque meurtrière au Burkina Faso, dans la localité de Madjoari a fait pour victimes les habitants qui tentaient de fuir.  Le Burkina Faso doit faire face en ce moment à la multiplication des attaques meurtrières de djihadistes s’en prenant aux populations civiles et militaires.  La dernière en date,...
Ce nouveau drame souligne une fois encore les graves carences du système sanitaire public du Sénégal.   Faisant suite à l’affaire Astou Sokhna, une femme enceinte qui est morte après avoir attendu en vain une césarienne ; cette nouvelle affaire vient confirmer les carences du système sanitaire sénégalais. Ce sont onze...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...