Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : le gouvernement officialise la carte professionnelle pour les commerçants
Côte d'Ivoire Carte professionnelle

Afin de lutter contre le commerce informel, le gouvernement d’Alassane Ouattara a intégré dans son plan d’actions prioritaires 2017-2020 la mise en place d’une carte professionnelle pour les commerçants. Et cela, afin de lutter contre l’économie informelle.

Cette mesure a été officialisée samedi 30 juin par Soumahoro Farikou, le président du conseil d’administration de la Fédération nationale des acteurs du commerce de Côte d’Ivoire (FENACCI).

Le but : réduire les activités non déclarées des commerçants et entrepreneurs grâce à un système de contrôle efficient. Ces derniers seront ainsi classés par filières et catégories, les espaces commerciaux seront de leur côté cartographiés. Enfin, ce dispositif leur assurera également un meilleur accès au financement ou encore au visa.

Une carte professionnelle valable deux ans

Logistiquement parlant, c’est le groupement Universal Technology-Office Nationale d’Identification qui a été sélectionné comme opérateur technique pour l’opération d’identification et de délivrance du précieux sésame d’une durée de validité de deux ans. Ce marché était d’ailleurs soumis à un appel d’offres international.

Pour information, le coût des cartes varie entre 10500 et 75 000 FCFA en fonction du chiffre d’affaires prévisionnel.

Crédit photo : Wikipedia

Source : Koaci

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Une fusion des groupes indépendantistes qui composent la Coordination des mouvements de l'Azawad pourrait se créé début février. Le djihadiste Iyad Ag-Ghaly a en effet secrètement rencontré certaines personnalités d'autres groupes armées dans le nord du Mali. Des rencontres confidentielles ont eu lieu dans la région de Kidal entre Iyad...
Apollinaire Joachim Kyelem de Tambela, le premier ministre du Burkina Faso, a été reçu ce mercredi 1er février 2023 à Bamako, au Mali. Une manière pour ces deux pays de renforcer leur entente. Mercredi, le premier ministre burkinabè a été reçu à Bamako par le Président de la Transition malienne,...
Les Nations unies sont inquiètes du trafic de faux médicaments dans plusieurs pays du Sahel. En effet, entre 19% et 50% des molécules qui circulent en Mauritanie, au Mali, au Burkina Faso, au Niger et au Tchad, sont de moins bonnes qualité que la norme, voire falsifiées. Selon un rapport...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

Notice: Undefined index: stream in /var/www/virtual/tribuneouest.com/htdocs/wp-content/plugins/like-box/includes/widget.php on line 32