Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Cap-Vert : la Chine modernise le réseau Internet sur l’île de Santiago
Cap-Vert Santiago Internet Chine

La Chine continue d’investir massivement au Cap-Vert. Déjà très impliqué dans le développement de l’éducation nationale avec de nombreux partenariats noués avec Praia, le géant asiatique va financer l’installation d’un réseau Internet additionnel d’Etat sur l’île de Santiago.

En conséquence, près de 300 institutions publiques bénéficieront de ce coup de pouce technologique majeur. Et cela, dès septembre prochain, relaie la Tribune Afrique. Coût de l’opération : 476,75 millions d’escudos cap-verdiens, soit 5 millions de dollars :

 « En ce moment, nous sommes dans la phase d’étude des conditions d’installation du projet avec le soutien d’une équipe chinoise présente dans le pays et qui rendra visite à toutes les institutions (concernées) », confirme ainsi Elder Veiga, technicien au Noyau opérationnel de la société de l’information (NOSI).

Un accès au plus grand nombre

Ce dernier précise dans la foulée que le dispositif concernera aussi bien les établissements éducatifs, tels que les écoles secondaires, mais aussi les établissements de santé et les institutions locales ou encore centrales. Par ailleurs, l’utilisation de la fibre optique permettra au réseau d’Etat d’atteindre un plus grand nombre d’utilisateurs.

Concrètement, ces structures auront directement accès aux services d’email ainsi qu’à toutes les applications étatiques développées par le NOSI.

Crédit photo : Wikimédia

Source : La Tribune Afrique 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans l’affaire des « biens mal acquis » de la famille Bongo, le directeur juridique de la BNP Paribas a déclaré, face aux magistrats, qu’il jugeait limité l’implication de la première banque française dans le blanchiment d’argent qui a permis à la famille Bongo d’acheter notamment une villa à Nice...
Le chef de l’État s’est exprimé et s’engage fermement dans la lutte contre la corruption politique et le narcotrafic.  Umaro Sissoco Embalo est président de la Guinée-Bissau depuis une an et demi et entend bien gouverner selon des préceptes qui lui sont propres : « Je n’ai aucun modèle, je n’admire personne »...
L’extradition de François Compaoré, le frère cadet de l’ancien président burkinabé, vers le Burkina Faso, a été validée par le Conseil d’État français. Il est poursuivi pour « incitation à assassinat » de Norbert Zondo, un journaliste d’investigation, tué en 1998. Ce vendredi 30 juillet 2021, le Conseil d’État a...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...