Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Ghana : le gouvernement assigné au pays jusqu’à nouvel ordre
Nana Akufo-Addo Ghana

Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, a décidé de remettre de l’ordre au sein de son gouvernement en interdisant temporairement à ses membres ainsi que les hauts responsables publics de voyager à l’étranger (hormis le ministre des Affaires étrangères).

Cette injonction du chef d’Etat intervient après le limogeage de quatre hauts fonctionnaires pour corruption le 6 juin dernier. Concrètement, il s’agit des patrons du Korlebu teaching hospital, de l’Autorité portuaire du Ghana, de l’Autorité ghanéenne de promotion des exportations, et de la Compagnie de Stockage et du transport de pétrole en vrac.

Selon La Tribune, ces derniers ne sont ni les premiers ni les derniers à avoir subi les foudres de la lutte anti-corruption étatique. Une semaine auparavant, le journaliste d’investigation, Aremeyaw Anas – qui a réalisé un documentaire sur le sujet – avait en effet été accusé de corruption et d’évasion fiscale.

Une relation de cause à effet ?

Ainsi,  l’assignation au pays des membres du gouvernement ghanéen semble donc réellement coercitive afin de limiter les dépenses somptuaires sur le compte du budget national.

L’ex-présidente libérienne, Ellen Johnson Sirleaf, en avait d’ailleurs fait de même en février 2017 en annonçant des mesures drastiques concernant l’agenda de ses ministres. Ces derniers ne pouvaient en effet pas quitter le territoire durant deux mois. L’objectif de la mesure : renflouer les caisses de l’Etat fragilisées par la dépréciation de la monnaie nationale.

Sources : La Tribune et Africa News

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Sierra Leone est désormais dans le collimateur de la FIFA. L'instance internationale accuse en effet le gouvernement d'ingérence politique dans les affaires de la fédération nationale de football (SLFA). La commission sierra-léonaise anti-corruption (ACC) tente en effet d'avoir "le scalp" de plusieurs dirigeants de la SLFA suspectés d'avoir interféré...
Le gouvernement ivoirien souhaite que le secteur privé ne joue plus de rôle de représentation au sein de l'organe de direction du Conseil café-cacao (CCC), le jugeant trop divisé sur la question d'une harmonisation du système de vente du cacao entre Abidjan et Accra. Selon Jeune Afrique, "les autorités (invitent) en...
Alors que la consommation électrique annuelle de l'archipel pourrait doubler entre 2015 et 2020 (de 360 GWh à 670 GWh), les autorités cap-verdiennes visent 100% d'énergies renouvelables d'ici 7 ans. Et cela, afin de diminuer la facture énergétique. "Actuellement, avec une consommation d'électricité de 727 kWh par personne et par an, le Cap-Vert...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter