Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Cacao : la Côte d’Ivoire réduit le nombre d’exportateurs agréés
Cacao Côte d'Ivoire Exportateurs

Afin de faire face aux nombreux défauts de paiement des exportateurs locaux, Abidjan a décidé de revoir drastiquement les conditions d’attribution des droits d’exportation de cacao pour la nouvelle campagne de commercialisation.

Selon l’Agence Ecofin, qui relaie l’information, les heureux élus “devront désormais obtenir de solides engagements financiers de la part des banques et des contreparties impliquées dans leurs opérations. De même, le Conseil du Café-Cacao (CCC) compte infliger une amende aux institutions bancaires qui s’engageraient dans des manœuvres risquées avec les exportateurs”.

Leur nombre pourrait dès lors se limiter entre 30 et 40 pour le cru 2018/2019 contre 93 pour la campagne 2016/2017. Un moindre mal alors que les petits exportateurs n’ont pas honoré leurs engagements sur 148 000 tonnes de cacao en 2016/2017, relève le cabinet d’expertise, KMPG.

Fiabiliser la chaîne d’exportation

Mais ce n’est pas tout, la structure confirme dans la foulée que ces achats ont été assurés par l’intermédiaire d’emprunts bancaires. Ce qui a entraîné de facto “un manque à gagner compris entre 100 et 200 milliards FCFA pour les banques ivoiriennes”.

Pour rappel, la Côte d’Ivoire et le Ghana ont signé mercredi 28 mars à Abidjan un accord portant sur l’amélioration du prix d’achat de la fève de cacao aux producteurs. Ces deux mastodontes de la filière (60% de la production mondiale) se sont également engagés à lutter contre la contrebande minant le secteur.

Crédit photo : Pixabay

Source : Agence Ecofin

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus de six millions d’Ivoiriens étaient appelés à voter aux élections locales, dont le principal enjeu est de mesurer les forces en présence avant la présidentielle de 2020. Les élections municipales et régionales n'ont pas mobilisé la population ivoirienne lors d'une journée de vote, qui fut marquée par différents incidents...
Alors que s’engage la deuxième phase du Programme d’urgence de développement communautaire ( PUDC), Jule Diop le ministre délégué auprès du Premier ministre déclare que l’Etat s’engagerait plus précisément au sein du PUDC. Le Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC) le projet phare au Sénégal qui a été lancé il...
Le président Buhari est déterminé : les contribuables nigérians détenteurs d’actifs à l’étranger ont douze mois, à compter du lundi 8 octobre, pour régulariser leurs situations fiscales. Ils ont douze mois pour bénéficier d'une amnistie fiscale.  On sait le président Muhammadu Buhari, champion de la lutte contre la corruption. Suivant sa...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter