Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigéria-Chine : le Yuan chinois devient la deuxième devise commerciale

Les importateurs nigérians pourront désormais effectuer leurs transactions avec la monnaie chinoise. La Banque centrale nigériane introduit le Yuan chinois dans les réserves de devises au côté du dollar, de la livre sterling et l’euro.

Le Yuan devient donc la seconde monnaie commerciale du Nigéria. Les négociations auront duré deux ans entra la Chine et le Nigéria. Et c’est en mars qu’un un accord a été signé entre l’Industrial and Commercial Bank of China Ltd et la Banque centrale du Nigéria. La première économie africaine peut donc désormais de libeller 10% de ses 33 milliards de devises dans la monnaie chinoise.

Le gouverneur de la Banque Centrale du Nigéria Lamido Sanusi a déclaré que le Nigéria souhaitait réduire les 79% de parts de dollar dans ses réserves de change pour accroître la part du yuan. «Il y a déjà du renminbi ( yuan) dans les rues du Nigeria, cela montre que le marché est en avance et nous tentons de le rattraper», fait savoir Lamido Sanusi dans une interview à Reuter. La dégradation de la note américaine par l’agence de notation Standard and Poor’s avait inquiété les marchés. «La crise de la dette américaine a apporté un sentiment d’urgence à la décision du Nigeria de diversifier ses réserves en dehors du dollar (…). Il me semble qu’il y a de moins en moins d’appétit pour détenir des dollars» a ainsi précisé Lamido Sanussi.

«Le temps est venu. La réforme est allée assez loin pour que nous puissions détenir des yuans dans les réserves». Néanmoins, le dollar devrait continuer à représenter une part importante des réserves nigérianes mais les parts de livre sterling et d’euros devraient reculer pour laisser place à une part de plus en plus importante du yuan. En matière de transactions d’investissement et de commerce, les importateurs nigérians pourront échanger aisément à Hong Kong et Shanghai.

Rappelons tout de même que le Nigéria n’est pas le seul pays africain à utiliser le Yuan. Le Ghana, l’Afrique du Sud utilisent en effet le yuan dans leurs réserves. L crise du dollar devrait accélérer le processus. 14 pays africains dont l’Angola, le Botswana, le Lesotho, la Namibie, le Rwanda et la Zambie ont tenu une réunion au Zimbabwe mènent une réflexion afin d’envisager la possibilité d’étendre leurs réserves vers le yuan.

Source : La Tribune Afrique

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'imam Aguib Touré, qui officie à Abidjan, est incarcéré depuis plus d'une semaine à la maison d'arrêt et de correction de la capitale économique ivoirienne. Ce dernier est accusé "d'apologie du djihadisme". Selon le procureur de la République, Richard Adou, l'intéressé "est poursuivi pour des faits de xénophobie, d'incitation à la...
Pour faire face à une demande croissante en électricité du pays et palier les coupures régulières liées aux insuffisances des réseaux électriques existants, la Côte d’Ivoire initie un projet de développement et de réhabilitation du réseau électrique de Côte d’Ivoire (PRODERCI) d’un coût de 822 millions de dollars. Le projet...
Les startup africaines lèvent 168 millions d'euros au premier trimestre 2018, signe de bonne santé de l’écosystème de l’innovation. Les fondations et les bailleurs de fonds sont les principaux contributeurs aux levées de fonds des jeunes pousses. Le monde des startups a le vent en poupe. Ainsi selon l'organisation WeeTracker...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter