Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mauritanie : l’IRA entrevoit un avenir politique dans sa lutte contre l’esclavage
Mauritanie esclavage IRA

L’ONG IRA – qui lutte depuis 2008 en Mauritanie contre le fléau de l’esclavage qui perdure sur le territoire – a trouvé un accord avec le parti Sawag pour présenter plusieurs candidats lors des prochaines sessions électorales.

Jusqu’à présent, l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) n’était pas reconnue par le pouvoir en place mené d’une main de fer par Mohamed Ould Abdel Aziz.

Et cela pour une bonne raison puisque Nouakchott opère un comportement schizophrénique sur le dossier de l’esclavage, pourtant aboli depuis 1991 et largement condamnable par les textes. A tel point que ce dossier est devenu particulièrement tabou sur le territoire.

Peser sur les urnes

Le leader de l’IRA, Biram Dah Abeid – connu à l’international pour son Prix des droits de l’Hommes reçu à l’ONU en 2013, mais aussi pour avoir fini second de l’élection présidentielle domestique en 2014 derrière Mohamed Ould Abdel Aziz – a donc dû contourner la censure étatique en trouvant un accord avec une formation reconnue.

Une volonté qui a trouvé écho auprès du parti Sawag qui multiplie les rapprochements avec les entités mauritaniennes les plus critiques vis-à-vis de la politique de l’autruche menée par le gouvernement.

Crédit photo : Pixabay

Source : Afrique le 360

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Malgré une croissance au beau fixe et une stabilité politique retrouvée, la Côte d’Ivoire reste confrontée à d’importants défis, notamment les conditions de vie des enfants. Des acteurs de premier plan, tels que la Première Dame, Dominique Nouvian Ouattara, ou Koffi Victor, inspecteur d’éducation et directeur du Centre d’accueil de...
Enlevées la semaine dernière alors qu'elles sortaient d'un taxi de Kumasi, deuxième ville du Ghana, les deux canadiennes âgées respectivement de 19 et 20 ans, et membres de l'ONG, Youth Challenge International, ont finalement retrouvé la liberté mercredi matin, annonce Accra. Qui ne précise pas si paiement d'une rançon il...
Le ministre de la Justice du Sénégal a saisi le Procureur général de la cour d'appel de Dakar afin d'ouvrir une enquête sur la gestion des contrats pétroliers et gaziers dans le cadre des révélations de la BBC. Suite à la diffusion d'un reportage par la chaine britannique BBC qui...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter