Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mauritanie : l’IRA entrevoit un avenir politique dans sa lutte contre l’esclavage
Mauritanie esclavage IRA

L’ONG IRA – qui lutte depuis 2008 en Mauritanie contre le fléau de l’esclavage qui perdure sur le territoire – a trouvé un accord avec le parti Sawag pour présenter plusieurs candidats lors des prochaines sessions électorales.

Jusqu’à présent, l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) n’était pas reconnue par le pouvoir en place mené d’une main de fer par Mohamed Ould Abdel Aziz.

Et cela pour une bonne raison puisque Nouakchott opère un comportement schizophrénique sur le dossier de l’esclavage, pourtant aboli depuis 1991 et largement condamnable par les textes. A tel point que ce dossier est devenu particulièrement tabou sur le territoire.

Peser sur les urnes

Le leader de l’IRA, Biram Dah Abeid – connu à l’international pour son Prix des droits de l’Hommes reçu à l’ONU en 2013, mais aussi pour avoir fini second de l’élection présidentielle domestique en 2014 derrière Mohamed Ould Abdel Aziz – a donc dû contourner la censure étatique en trouvant un accord avec une formation reconnue.

Une volonté qui a trouvé écho auprès du parti Sawag qui multiplie les rapprochements avec les entités mauritaniennes les plus critiques vis-à-vis de la politique de l’autruche menée par le gouvernement.

Crédit photo : Pixabay

Source : Afrique le 360

Halima Cissé est l’heureuse maman de cinq filles et quatre garçons. Les enfants se portent tous bien. Alors qu’Halima Cissé pensait être enceinte de sept enfants, l’accouchement a révélé la présence de non pas sept bébés mais neuf.  La jeune femme a accouché au Maroc, où elle était accueillie pour...
A l’ouest du Niger, dans la région de Tahoua, une attaque armée contre la garde nationale a fait 16 morts, 6 blessés et un disparu. La région de Tillia où s’est déroulée une nouvelle attaque terroriste le 1er mai est soumise aux attaques djihadistes depuis 2012. La région de Tahoua,...
L’emblème de la Côte d’Ivoire est en train de disparaître.  Les éléphants sont en train de disparaître de l’écosystème ivoirien. Le nombre des spécimens recensés, a baissé de cinquante pour cent, en trente ans. En cause, les effets conjugués de la déforestation et du braconnage. Et d’aboutir à un constat...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...