Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : vers un parti présidentiel unifié ?
Alassane Ouattara Côte d'Ivoire diaspora ivoirienne

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, milite activement pour que le RDR (Rassemblement des républicains), qu’il dirige, unisse ses forces avec ses alliés au pouvoir (PDCI, UDPCI, UPCI et MFA). Une union qui a largement porté ses fruits lors des élections présidentielles de 2010 et 2015. Ce dernier promet en retour “qu’aucun parti membre ne disparaîtra”.

“Depuis 2010, nous avons été ensemble et nous avons gouverné ensemble. Je souhaite que nous puissions continuer de faire. Pas seulement jusqu’en 2020, mais au-delà de 2020.” 

Le chef de l’Etat a profité du congrès du RDR en date du 5 mai pour appeler ses fidèles alliés à le rejoindre dans une seule et unique entité politique. Si quelques zones d’ombre subsistent encore sur les futurs contours d’un parti unifié, il est malgré tout acté que toute les formations concernées conserveront l’essence même faisant leurs forces et l’influence qui en découle.

Un projet sur le long terme 

Pour le moment, l’UPCI a rejeté cette proposition, tandis que l’UDPCI et le MFA tiendront leur congrès dans les jours à venir pour se prononcer sur la question, relaie Le Monde.

Quant au PDCI, l’autre poids lourd du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), ce dernier n’a pas encore acté de congrès ou convention à même de clarifier sa situation dans ce projet.

Pour rappel, le RDR a déposé le même jour au ministère de l’Intérieur les textes fondateurs de cette future entité.

Crédit photo : Wikimedia

Source : Le Monde

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans l’affaire des « biens mal acquis » de la famille Bongo, le directeur juridique de la BNP Paribas a déclaré, face aux magistrats, qu’il jugeait limité l’implication de la première banque française dans le blanchiment d’argent qui a permis à la famille Bongo d’acheter notamment une villa à Nice...
Le chef de l’État s’est exprimé et s’engage fermement dans la lutte contre la corruption politique et le narcotrafic.  Umaro Sissoco Embalo est président de la Guinée-Bissau depuis une an et demi et entend bien gouverner selon des préceptes qui lui sont propres : « Je n’ai aucun modèle, je n’admire personne »...
L’extradition de François Compaoré, le frère cadet de l’ancien président burkinabé, vers le Burkina Faso, a été validée par le Conseil d’État français. Il est poursuivi pour « incitation à assassinat » de Norbert Zondo, un journaliste d’investigation, tué en 1998. Ce vendredi 30 juillet 2021, le Conseil d’État a...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...