Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Côte d’Ivoire envoie 450 casques bleus en Centrafrique
Minusca Centrafrique Côte d'Ivoire

Abidjan a officialisé jeudi 26 avril l’envoi prochain de 450 soldats en Centrafrique qui viendront renforcer les forces onusiennes de la Minusca qui assurent stabilité et sécurité sur ce territoire instable.

L’information a été confirmée par le ministre ivoirien des Affaires étrangères, Marcel Amon-Tanoh, lors d’un point presse. L’intéressé n’a néanmoins pas précisé la date exacte du départ du contingent, tout comme sa zone d’action ou encore sa durée d’intervention.

Mardi, le président centrafricain, Archange Touadera, avait interpellé la communauté internationale quant à la situation intérieure du pays en proie aux velléités de nombreux groupes armés.

Une Côte d’Ivoire réactive

Le message a donc été bien reçu par le gouvernement d’Alassane Ouattara qui a décidé rapidement de dépêcher sur place 450 casques bleus supplémentaires afin d’augmenter le rayonnement de la Minusca.

Pour rappel, cette dernière compte actuellement près de 10 000 hommes et femmes. Toutefois, 900 nouveaux membres sont appelés à garnir ces troupes à court terme, a annoncé le Conseil de sécurité de l’ONU à l’automne dernier. La Côte d’Ivoire a en conséquence réalisé la moitié du chemin.

Crédit photo : Flickr

Source : Jeune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 Le président chinois Xi Jinping en visite a Dakar renouvelle la volonté de son pays de nouer des partenariats économiques solides en Afrique.  En 20 ans l’Afrique est devenue l'un des partenaires économiques stratégiques de la Chine. La Chine entend affermir ses positions sur le continent. Et c’est bien le...
Le Nigéria annonce l'ouverture par le sénat d'une enquête sur les «anomalies» dans le renouvellement des contrats pétroliers. C’était l’un des arguments de campagne de Muhammadu Buhari en 2015 qui avait promis d’assainir le secteur pétrolier, souffrant de rumeurs de corruption.  Le Sénat avait récemment fait lecture d'une motion du...
Le Ghana s’attend à une hausse de son PIB de 40% dès septembre 2018. Les statistiques sont favorables et optimistes et l’on attend un réel décollage du PIB suite à l’opération de révision de ses données de production économique en septembre. C’est une annonce officielle le 18 juillet de la part...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter