Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie : le gouvernement Barrow veut changer l’image de la police
Gambie Police Banjul

Ce n’est pas un secret, le président gambien, Adama Barrow, veut que le pays tourne complètement la page de la dictature menée par Yahya Jammeh. Ce virage politique passe donc logiquement par une amélioration de l’image des forces de police nationales, particulièrement écornée.

Selon une information relayée par RFI, la police de Banjul a installé début avril six grands panneaux au sein de la capitale. Une campagne de communication comprenant divers slogans appelant à l’apaisement entre population et autorités.

Apparaissent ainsi des messages tels que “La police n’est pas une institution partisane”, “La police n’est pas au-dessus des lois”, ou encore “Ne soudoyez pas la police”. Mais ce n’est tout, puisque ces panneaux indiquent également un numéro d’appel permettant à tout citoyen de signaler le comportement anormal d’un agent.

Pour autant, si cette initiative étatique est louable, l’accueil des Gambiens reste néanmoins partagé sur la question. Ainsi, la satisfaction de Mamadou – “C’est une très bonne action, car ils savent qu’ils doivent résoudre ces problèmes” – dénote par exemple avec l’incompréhension de Omar : “J’aurais aimé qu’ils n’affichent pas cela sur des panneaux. C’est déshonorant pour eux”.

Du côté de la police, le message est quant à lui plus modéré : “Ce n’est pas juste une question d’image mais ça montre notre volontéOn veut créer une police plus professionnelle et on ne peut pas le faire seul. Nous avons besoin de la participation de chacun”, souligne à juste titre son porte-parole, David Kujabi.

Avant de poursuivre sur cette lancée pédagogique : “Le fait que l’on soit honnête et que l’on reconnaisse que l’on doit arrêter ceci, ou que l’on doit combattre cela, c’est déjà une bonne chose”, conclut l’intéressé.

Crédit photo : Wikipédia

Source : RFI

Article connexe : 

La Gambie tourne la page du remède miracle anti-HIV de Yahya Jammeh

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans une communication publiée sur sa page Facebook, vendredi 20 novembre, Henri konan Bédié, le président de la coordination des partis politiques de l'opposition, regroupés au sein du Conseil National de Transition (CNT), annonce la suspension du dialogue avec Alassane Ouattara. « Nous avons engagé le combat, à la demande de toutes les...
Élu au premier tour avec 94,27% des voix, à l’issue d’une élection présidentielle boycottée par une partie de la population, Alassane Ouattara  invite l’opposition au dialogue alors que ses adversaires contestent la légitimité de son élection. Sous la houlette de Henri konan Bédié, les groupements de l’opposition, réunis au sein du Conseil...
Alors que le niveau de contamination reste très faible sur le continent, les pays se préparent à affronter une deuxième vague.  L’Afrique en cette période de pandémie mondiale semble montrer que le continent est moins atteint que le reste du monde. Neuf mois après l’apparition du Covid-19 en Afrique, le continent fait...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...