Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Gambie : le gouvernement Barrow veut changer l'image de la police Gambie : le gouvernement Barrow veut changer l'image de la police
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie : le gouvernement Barrow veut changer l’image de la police
Gambie Police Banjul

Ce n’est pas un secret, le président gambien, Adama Barrow, veut que le pays tourne complètement la page de la dictature menée par Yahya Jammeh. Ce virage politique passe donc logiquement par une amélioration de l’image des forces de police nationales, particulièrement écornée.

Selon une information relayée par RFI, la police de Banjul a installé début avril six grands panneaux au sein de la capitale. Une campagne de communication comprenant divers slogans appelant à l’apaisement entre population et autorités.

Apparaissent ainsi des messages tels que « La police n’est pas une institution partisane », « La police n’est pas au-dessus des lois », ou encore « Ne soudoyez pas la police ». Mais ce n’est tout, puisque ces panneaux indiquent également un numéro d’appel permettant à tout citoyen de signaler le comportement anormal d’un agent.

Pour autant, si cette initiative étatique est louable, l’accueil des Gambiens reste néanmoins partagé sur la question. Ainsi, la satisfaction de Mamadou – « C’est une très bonne action, car ils savent qu’ils doivent résoudre ces problèmes » – dénote par exemple avec l’incompréhension de Omar : « J’aurais aimé qu’ils n’affichent pas cela sur des panneaux. C’est déshonorant pour eux ».

Du côté de la police, le message est quant à lui plus modéré : « Ce n’est pas juste une question d’image mais ça montre notre volontéOn veut créer une police plus professionnelle et on ne peut pas le faire seul. Nous avons besoin de la participation de chacun », souligne à juste titre son porte-parole, David Kujabi.

Avant de poursuivre sur cette lancée pédagogique : « Le fait que l’on soit honnête et que l’on reconnaisse que l’on doit arrêter ceci, ou que l’on doit combattre cela, c’est déjà une bonne chose », conclut l’intéressé.

Crédit photo : Wikipédia

Source : RFI

Article connexe : 

La Gambie tourne la page du remède miracle anti-HIV de Yahya Jammeh

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...