Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La BEI investit 100 millions d’euros dans «le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest»

Afin de soutenir la stratégie énergétique du gouvernement de Guinée Conakry, la Banque européenne d’investissement (BEI) apportera 100 millions d’euros sous forme de fonds mobilisés, soit un total de 160 millions de dollars de financements.

 La Guinée est dotée d’immenses ressources hydroélectriques, au point qu’on la surnomme «le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest». C’est un réseau fluvial d’environ 6 250 km qui irrigue tout le pays. Et c’est bien ce réseau que la Guinée entend exploiter afin de satisfaire la demande locale en énergie, et éventuellement envisager de fournir de l’électricité aux pays voisins. Et le potentiel hydroélectrique de la Guinée est très important. En 2017, une étude de développement d’un atlas du potentiel hydroélectrique en République de Guinée  avait montré l’existence de près de 200 sites potentiels connus et plus de 100 nouveaux sites potentiels de plus de 1 MW. Aussi la Guinée ambitionne d’investir dans ses ressources hydrauliques afin de dynamiser la croissance économique, de réduire le taux de pauvreté, tout en diminuant la part des énergies fossiles au profit de la production hydroélectrique.

 Pour ce faire, la BEI vient en appui de la stratégie guinéenne de valorisation de son réseau fluvial. Les fonds alloués par la BEI sont destinés au méga-projet de réhabilitation des centrales hydroélectriques du pays alors que la Guinée traverse une phase de pénurie. C’est le ministère guinéen de l’Energie et de l’hydraulique,qui le 16 avril précise que le financement de la BEI s’inscrit dans le cadre de l’appel d’offres pour les travaux de réhabilitation des centrales hydroélectriques, ainsi que la construction d’un nouveau poste de 110/20 KW à Sonfonia Casse.

Ce projet d’envergure sur les réseaux électriques doit permettre de rénover la desserte en électricité en Guinée. Le financement de 160 millions d’euros est assuré à 60% par la BEI alors que les 40% seront pris en charge par le Budget national du développement (BND) du gouvernement guinéen et par la compagnie Electricité de Guinée (EDG), indiqué le ministère de l’Energie.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Nigeria veut contraindre les sociétés pétrolières et gazières à régler les impayés cumulés sur plusieurs décennies. Cette démarche marque la volonté du gouvernement d’accélérer les réformes visant à augmenter les recettes issues de l’exploitation des hydrocarbures. Et ceci afin de financement le programme national de développement. Le Nigéria réclame...
C’est en 2019 que le mandat des conseillers départementaux et municipaux élus en 2014 prend fin. Cependant le gouvernement sénégalais a décidé de allonger la durée de leur mission pour une année supplémentaire. Ce report est le fruit d’un consensus de la classe politique alors que les modalités d’organisation et...
Le nouveau prix d’achat du cacao bord champ pour la campagne 2019-2020 est en hausse par rapport à la précédente campagne. Il est de 825 FCFA contre 750 FCFA précédemment. Soit une hausse de 75 FCFA. Toute chose qui devrait réjouir les producteurs, mais au contraire ces derniers ont le...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter