Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La BEI investit 100 millions d’euros dans «le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest»

Afin de soutenir la stratégie énergétique du gouvernement de Guinée Conakry, la Banque européenne d’investissement (BEI) apportera 100 millions d’euros sous forme de fonds mobilisés, soit un total de 160 millions de dollars de financements.

 La Guinée est dotée d’immenses ressources hydroélectriques, au point qu’on la surnomme «le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest». C’est un réseau fluvial d’environ 6 250 km qui irrigue tout le pays. Et c’est bien ce réseau que la Guinée entend exploiter afin de satisfaire la demande locale en énergie, et éventuellement envisager de fournir de l’électricité aux pays voisins. Et le potentiel hydroélectrique de la Guinée est très important. En 2017, une étude de développement d’un atlas du potentiel hydroélectrique en République de Guinée  avait montré l’existence de près de 200 sites potentiels connus et plus de 100 nouveaux sites potentiels de plus de 1 MW. Aussi la Guinée ambitionne d’investir dans ses ressources hydrauliques afin de dynamiser la croissance économique, de réduire le taux de pauvreté, tout en diminuant la part des énergies fossiles au profit de la production hydroélectrique.

 Pour ce faire, la BEI vient en appui de la stratégie guinéenne de valorisation de son réseau fluvial. Les fonds alloués par la BEI sont destinés au méga-projet de réhabilitation des centrales hydroélectriques du pays alors que la Guinée traverse une phase de pénurie. C’est le ministère guinéen de l’Energie et de l’hydraulique,qui le 16 avril précise que le financement de la BEI s’inscrit dans le cadre de l’appel d’offres pour les travaux de réhabilitation des centrales hydroélectriques, ainsi que la construction d’un nouveau poste de 110/20 KW à Sonfonia Casse.

Ce projet d’envergure sur les réseaux électriques doit permettre de rénover la desserte en électricité en Guinée. Le financement de 160 millions d’euros est assuré à 60% par la BEI alors que les 40% seront pris en charge par le Budget national du développement (BND) du gouvernement guinéen et par la compagnie Electricité de Guinée (EDG), indiqué le ministère de l’Energie.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Malgré une croissance au beau fixe et une stabilité politique retrouvée, la Côte d’Ivoire reste confrontée à d’importants défis, notamment les conditions de vie des enfants. Des acteurs de premier plan, tels que la Première Dame, Dominique Nouvian Ouattara, ou Koffi Victor, inspecteur d’éducation et directeur du Centre d’accueil de...
Enlevées la semaine dernière alors qu'elles sortaient d'un taxi de Kumasi, deuxième ville du Ghana, les deux canadiennes âgées respectivement de 19 et 20 ans, et membres de l'ONG, Youth Challenge International, ont finalement retrouvé la liberté mercredi matin, annonce Accra. Qui ne précise pas si paiement d'une rançon il...
Le ministre de la Justice du Sénégal a saisi le Procureur général de la cour d'appel de Dakar afin d'ouvrir une enquête sur la gestion des contrats pétroliers et gaziers dans le cadre des révélations de la BBC. Suite à la diffusion d'un reportage par la chaine britannique BBC qui...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter