Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal/élections : vers la mise en place d’un système de parrainage ?
Sénégal parrainage élection

Alors que le nombre de candidats explose régulièrement lors des sessions électorales au Sénégal,  les autorités souhaitent mettre en place un système de parrainage citoyen « en vue de réduire le nombre de candidats et d’éviter les candidatures fantaisistes ».

En l’état, ce projet s’avère loin d’être inutile puisque le pays recense plus de 300 partis politiques, relaie RFI. Mais ce n’est pas tout, récemment, les élections législatives ont mis sur le devant de la scène médiatique pas moins de 47 listes. Tout simplement gargantuesque, vous en conviendez, car cette embouteillage de candidatures dessert le choix des citoyens qui manquent indéniablement de lisibilité au moment de se présenter aux urnes.

« C’est un changement nécessaire », martèle Babacar Ndiaye, analyste politique et coordinateur du groupe de réflexion citoyen, Wathi. « On ne peut pas (organiser) des élections avec 50, 100 candidats. Même pour le citoyen lambda, il y a un problème d’offre politique. Est-ce qu’il peut prendre le temps de consulter et d’écouter les différents programmes qui vont lui être proposés par une pléthore de candidats ? (La réponse est non). »

Une impasse pour les petits candidats ?

De ce fait, si le projet se concrétise, chaque candidat, afin d’être éligible, devra obtenir l’aval d’au moins 1% des inscrits sur le fichier électoral dans sept régions du Sénégal. « L’enjeu est surtout d’arriver à une transparence totale dans le décompte des signatures. Et aussi sur les voies de recours pour permettre à tout candidat de pouvoir dire qu’il a bien réuni le nombre de signatures requises », ajoute ainsi l’intéressé.

Verdict cette semaine à l’assemblée nationale…

Crédit photo : Wikimedia

Source : RFI

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Samedi 21 mai 2022, une attaque djihadiste à priori perpétrée par l’Organisation État islamique de l’Afrique de l’Ouest (EIAO), a fait au moins 30 morts dans le village de Mudu, dans l’État de Borno, près de la frontière avec le Tchad, dans la région Nord-Est du Nigeria. Il s’agirait d’une...
Les corps sans vie des huit mineurs bloqués à 700 mètres sous terre depuis le 16 avril dernier, dans la mine de Perkoa au Burkina Faso, ont finalement été retrouvés. A Perkoa, le temps semblait s’être figé depuis le 16 avril 2022. Quarante jours. Quarante jours de recherches effrénées pour...
Alpha Condé qui est âgé de 84 ans est autorisé à quitter le pays et ce en dépit des poursuites engagées contre lui.   Le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) a pris la décision d’autoriser Alpha Condé, l'ancien président renversé en 2021, à se rendre à l'étranger pour...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...