Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
L’ONU continuera à soutenir le Liberia après sa mission de paix
Liberia ONU mission MINUL

Alors que la Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL) trouvera son épilogue le 30 mars prochain, l’ONU a promis de continuer de soutenir Monrovia dans ses efforts en faveur de la réconciliation nationale.

L’information a été officialisée jeudi 22 mars par la secrétaire générale adjointe de l’organisation, Amina Mohammed. Il est en effet logique que les organes onusiens ne coupent pas trop vite le cordon avec un pays toujours marqué par les blessures de la guerre civile (1989-2003), au bilan effroyable de 250 000 morts.

L’intéressée a donc confirmé que les Nations unies souhaitaient mettre “un accent particulier sur le travail inachevé, portant essentiellement sur la réconciliation nationale et la Constitution. Mais aussi sur la reconstruction de l’économie, ainsi que le renforcement du gouvernement et des institutions”.

“Appliquer les recommandations de la Commission vérité et réconciliation”

Avant d’indiquer qu’il était “vital d’appliquer les recommandations de la Commission vérité et réconciliation (concernant les crimes de guerre et les violations des droits de l’homme commises entre 1989 et 2003) et de faire voter des lois essentielles soutenant l’intégration locale. Sinon, la paix restera fragile (car) les gens se sentiront exclus de la vie économique et politique du pays. (Tandis) que la corruption sapera la confiance dans les institutions”.

Pour autant, A. Mohammed estime cette mission tout à fait réalisable après la transition amorcée par la passation du flambeau présidentiel entre Ellen Johnson Sirleaf et Georges Weah, élu au mois de décembre dernier. Ce dernier a d’ailleurs martelé en retour que “les auteurs de crimes devaient faire face à leurs victimes, tout en appelant les Libériens à se pardonner et ainsi tourner la page”.

Source : La Presse 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter