Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : le nombre de librairies en diminution constante
Librairie Côte d'Ivoire

Le président des libraires de Côte d’Ivoire, René Yedieti, tire le signal d’alarme sur les difficultés que rencontre actuellement l’industrie du livre dans le pays. En attestent les chiffres, puisque le nombre de structures de référence est passé de 40 à 15 depuis 2008.

Alors que les efforts du président Ouattara paient sur le dossier de l’alphabétisation – puisque le taux d’analphabétisme en Côte d’Ivoire est passé de 51% à 43.8% en 2017 (soit une baisse de 7.2%) – R. Yedieti pense que la réussite de cette mission passe par un renforcement national du nombre de librairies : “Plus de la moité d’entre-elles ont fermé en dix ans”, déplore-t-il. “Cette courbe ne participe pas au développement de la culture du livre”.

L’intéressé vise ainsi la politique publique de gratuité instaurée par le gouvernement dans les écoles primaires. Ce système profite en effet aux familles, c’est un fait, mais dessert malheureusement dans le même temps un commerce vital pour les librairies qui commercialisent les ouvrages scolaires.

Travailler main dans la main

“Près de 5 millions d’élèves étaient scolarisés en 2016 dans les établissements primaires de Côte d’Ivoire, et plus de 300 000 enfants dans le pré-scolaire. (Ce manque à gagner) fait donc beaucoup de mal au secteur.” Une solution doit en conséquence être trouvée par l’Etat pour les aider à perdurer, laisse-t-il entendre.

Pour rappel, les autorités ivoiriennes distribuent chaque année plus de 3 million de kits scolaires à destination des élèves des différentes localités du pays.

Source : Le Point 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans l’affaire des « biens mal acquis » de la famille Bongo, le directeur juridique de la BNP Paribas a déclaré, face aux magistrats, qu’il jugeait limité l’implication de la première banque française dans le blanchiment d’argent qui a permis à la famille Bongo d’acheter notamment une villa à Nice...
Le chef de l’État s’est exprimé et s’engage fermement dans la lutte contre la corruption politique et le narcotrafic.  Umaro Sissoco Embalo est président de la Guinée-Bissau depuis une an et demi et entend bien gouverner selon des préceptes qui lui sont propres : « Je n’ai aucun modèle, je n’admire personne »...
L’extradition de François Compaoré, le frère cadet de l’ancien président burkinabé, vers le Burkina Faso, a été validée par le Conseil d’État français. Il est poursuivi pour « incitation à assassinat » de Norbert Zondo, un journaliste d’investigation, tué en 1998. Ce vendredi 30 juillet 2021, le Conseil d’État a...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...