Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : le nombre de librairies en diminution constante
Librairie Côte d'Ivoire

Le président des libraires de Côte d’Ivoire, René Yedieti, tire le signal d’alarme sur les difficultés que rencontre actuellement l’industrie du livre dans le pays. En attestent les chiffres, puisque le nombre de structures de référence est passé de 40 à 15 depuis 2008.

Alors que les efforts du président Ouattara paient sur le dossier de l’alphabétisation – puisque le taux d’analphabétisme en Côte d’Ivoire est passé de 51% à 43.8% en 2017 (soit une baisse de 7.2%) – R. Yedieti pense que la réussite de cette mission passe par un renforcement national du nombre de librairies : “Plus de la moité d’entre-elles ont fermé en dix ans”, déplore-t-il. “Cette courbe ne participe pas au développement de la culture du livre”.

L’intéressé vise ainsi la politique publique de gratuité instaurée par le gouvernement dans les écoles primaires. Ce système profite en effet aux familles, c’est un fait, mais dessert malheureusement dans le même temps un commerce vital pour les librairies qui commercialisent les ouvrages scolaires.

Travailler main dans la main

“Près de 5 millions d’élèves étaient scolarisés en 2016 dans les établissements primaires de Côte d’Ivoire, et plus de 300 000 enfants dans le pré-scolaire. (Ce manque à gagner) fait donc beaucoup de mal au secteur.” Une solution doit en conséquence être trouvée par l’Etat pour les aider à perdurer, laisse-t-il entendre.

Pour rappel, les autorités ivoiriennes distribuent chaque année plus de 3 million de kits scolaires à destination des élèves des différentes localités du pays.

Source : Le Point 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Banque centrale hausse le ton en Mauritanie et ambitionne de faire respecter la loi en vigueur sur les transferts d’argent, loi qui existe depuis 12 ans. Les prestataires de transfert d'argent en Mauritanie ont quinze jours pour régulariser leur situation vis-à-vis de la Banque centrale de Mauritanie, sous peine...
La Délégation de l'entreprenariat rapide est en marche. Cette délégation consiste en un mécanisme de financement de l'auto-emploi pour les femmes et les jeunes, Le 6 août, le président sénégalais Macky Sall a remis aux 15 000 bénéficiaires des premiers financements pour un montant global de 10 milliards de Fcfa....
Les 4,5 milliards de levée de fonds prévue par la Banque mondiale, sont destinés à l’investissement dans le développement des infrastructures routières, ferroviaires, dans l'aéroportuaire et le secteur de l'électricité.  La Banque mondiale a annoncé ses prévisions et envisage de lever 4,5 milliards de dollars pour le Nigeria dans les...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter