Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Bénin initie un nouveau programme national d’alimentation scolaire

Afin d’améliorer le taux de scolarisation du pays, le Bénin lance un vaste programme national d’alimentation scolaire.

C’est parce que constat a été fait que la malnutrition et la sous-alimentation scolaire, sont les causes principales de la déperdition scolaires et de la non scolarisation, que les autorités ont décidé de nouveau programme. Ainsi le programme national d’alimentation scolaire intégré (PNASI) devrait permettre d’atteindre l’objectif «faim zéro».

«Ce programme national d’alimentation scolaire intégré, inscrit dans la vision du gouvernement à promouvoir la scolarisation des enfants et leur maintien dans le système éducatif, en particulier les filles, devrait contribuer à terme à l’atteinte de l’Objectif de développement durable (ODD) 2 relatif à la ”faim zéro”» a déclaré le ministère béninois de l’Enseignement maternel et primaire.

L’enveloppe allouée au financement de ce nouveau programme est 27,2 milliards de francs CFA. Elle devra faciliter la relance des cantines scolaires. Et ce sont 351 109 écoliers des douze départements du pays et répartis entre 1 579 écoles publiques qui bénéficieront de cette nouvelle dynamique. Le projet court sur la période de 2017 à 2022.

«Sur les 7 360 écoles primaires publiques, 2 640 bénéficient de cantines scolaires soit : 1579 cantines appuyées par le gouvernement, 297 cantines soutenues par le Partenariat mondial pour l’éducation (PME), 620 cantines appuyées par le Programme alimentaire mondial (PAM) et 144 cantines appuyées par l’organisation Catholic relief services (CRS)» explique le ministre de tutelle.

Le PNASI est l’un des défis du Plan d’action gouvernemental 2016-2021 (PAG) lancé par le président Patrice Talon. Grâce au PNASI le gouvernement entend ainsi améliorer le taux de scolarisation et de maintien des enfants à l’école. «L’évaluation du programme d’alimentation scolaire mis en œuvre ces dernières années a révélé que les cantines scolaires gouvernementales sont non fonctionnelles, voire inexistantes, occasionnant l’accroissement du taux de déscolarisation et de déperdition scolaire dans les zones défavorisées du Bénin» a en effet indiqué le ministère de l’Enseignement. Notons que cette action du gouvernement s’inscrit également dans le cadre de la 3e Journée africaine de l’alimentation scolaire célébrée le 13 mars.

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A Dakar, les hôpitaux sont « proches de la saturation » à cause de l’afflux de malades du Covid-19. Selon le directeur national des établissements publics de santé, c’est 99 % des lits qui sont actuellement occupés dans la capitale. Au Sénagal, à Dakar, les hôpitaux ne peuvent plus répondre...
La rencontre entre Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, que tout le pays attendait, s’est passé dans la paix et la bonne humeur. Cela faisait des semaines qu’elle devait avoir lieu. Des jours que le pays ne parlait que de ça. Sur toutes les bouches ont pouvait lire les mots «...
Ce mardi 27 juillet, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara vont enfin se rencontrer, après dix années passées sans se croiser, sur fond de rivalité. Cette rencontre veut symboliser une réconciliation nationale. En Côte d’Ivoire, c’est jour de fête et de réconciliation nationale. Le président ivoirien Alassane Ouattara et son prédécesseur,...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...