Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : les infanticides rituels se multiplient depuis le début de l’année
Infanticide rituel Côte d'Ivoire sacrifice

Horreur et damnation. Aucun qualificatif n’est suffisant pour décrire l’ampleur que prend en Côte d’Ivoire le phénomène des infanticides liés à des rituels. Et cela, alors que plus de 40 cas sont dénombrés par les autorités depuis le début de l’année.

Celui subi le 26 février dernier par le jeune Bouba, âgé de 4 ans, a en effet largement ému l’opinion publique ivoirienne. Le jeune garçon a manifestement fait les frais de conseils machiavéliques d’un marabout à destination d’un homme de 27 ans, suspecté d’avoir égorgé l’enfant. Puis de l’avoir enterré avec empressement dans un terrain situé à l’est d’Abidjan. L’objectif du meurtrier : s’enrichir et gagner en notoriété « tout simplement ».

Si ce fait divers semble à première vue extraordinaire, plusieurs dizaines d’autres cas démontrent que ce phénomène devient malheureusement de plus en plus ordinaire. Et pour cause, relaie Africa News, « plus de 40 enfants auraient été assassinés depuis janvier pour des besoins rituels alors que ces meurtres interviennent très souvent à la veille des échéances électorales ». Les élections sénatoriales approchant à grands pas (le 24 mars), les risques qu’un tel drame se reproduise demeurent de facto particulièrement importants.

Alassane Ouattara promet de lourdes condamnations

Le président Ouattara est donc monté au créneau mercredi afin de condamner ces crimes avec la plus grande fermeté : « Au cours de ces derniers jours, nous avons assisté, avec indignation, à des cas de disparition d’enfants dans des conditions tragiques. Les enquêtes en cours ont déjà permis l’interpellation des personnes impliquées dans les différents cas d’enlèvement ou d’assassinat. Tous les suspects seront traduits devant la justice et les coupables seront sévèrement punis », a-t-il ainsi promis sans ménagement.

Sources : Africa News et Le Parisien 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mercredi 29 juin 2022, une mine située dans le centre du Nigeria a été la cible d’une attaque meurtrière perpétrée par des "bandits". Quatre employés chinois ont été enlevés. Jeudi 30 juin, les autorités locales du centre du Nigeria, ont annoncé dans un communiqué, le décès de plusieurs employés et...
Mercredi 29 juin 2022, le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé de prolonger d’un an sa mission de paix Minusma au Mali alors que les forces militaires françaises se sont retirées. L’ONU s’est résolue mercredi à prolonger sa mission Minusma sur le sol malien jusqu’au 30 juin 2023. La...
Au Ghana, alors que les prix ne cessent d’augmenter, des manifestants réclament au président Nana Akufo-Addo d’agir. Mardi 28 juin 2022, la police ghanéenne a arrêté 29 personnes lors d’une manifestation contre la vie chère. Des centaines de manifestants s’étaient réunis depuis le matin dans les rues d’Accra pour demander...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...