Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Washington avance en mai le transfert de son ambassade à Jérusalem
Israël Jérusalem Etats-Unis ambassade

Les Etats-Unis ont décidé de transférer leur ambassade israélienne de Tel Aviv à Jérusalem dès le mois de mai prochain. Et cela, alors que les experts prévoyaient plusieurs années pour que le transfert ait lieu. 

La Maison Blanche souhaite convertir l’essai sur le dossier Jérusalem après avoir défrayé la chronique en décembre dernier en reconnaissant officiellement la Ville sainte comme capitale de l’Etat Hébreu.

Depuis la Palestine et son président, Mahmoud Abbas, crient au scandale en s’opposant par un lobbying intensif à une validation de cette décision par la communauté internationale. Tout en militant parallèlement pour la reconnaissance officielle de l’Etat palestinien par les Etats qui comptent sur l’échiquier mondial.

Les USA cherchent donc à gagner du temps sur une polémique qui ne cesse de nourrir le conflit israélo-palestinien. Les dernière déclarations de la porte-parole de la diplomatie américaine, Heather Nauert, vont d’ailleurs totalement dans ce sens : « Nous sommes très heureux de (valider) cette avancée historique et nous attendons avec impatience l’ouverture en mai », s’est-elle ainsi félicitée devant la presse.

La Palestine crie au scandale

Bien entendu, la décision des Etats-Unis a été accueillie de manière très différente par les gouvernements israélien et palestinien. Si Benjamin Netanyahou a eu du mal à cacher sa satisfaction – sachant que l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem coïncide avec le 70 ème anniversaire de la proclamation d’Israël – l’accueil a été tout autre à Ramallah.

Le numéro 2 de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Erakat, a en effet largement fustigé la stratégie US : « C’est une provocation (pure et simple) pour les Arabes, musulmans et chrétiens. Par une telle décision, l’administration Trump finit de s’isoler complètement et devient une partie du problème et non plus la solution. » 

Source : Le Monde

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Laurent Gbagbo et Charles Blé ont été acquittés le mardi 15 janvier 2019. Leur libération immédiate ordonnée par la Chambre de première instance de la CPI a été suspendue à la requête dilatoire introduite par le Bureau de Fatou Bensouda le 16 janvier. Les collaborateurs de Fatou Bensouda avaitent exprimé...
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, au terme d’une procédure longue de deux ans. Une décision qui n’a pas été prise à l’unanimité des juges et qui faisait partie des scénarii possibles, mais qui reste étonnante au regard des charges et preuves avancées par l’accusation....
L’Etat ivoirien est sur le point de limiter sa participation dans les entreprises publiques. C’est lors du dernier conseil des ministres à Abidjan que la décision a été actée. Après les études nécessaires, un désengagement de l’Etat sera opéré. L’Etat ivoirien a pris la décision de se désengager progressivement des...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter